Algérie, mosquées et musulmans de France

Voilà que ça recommence… Partout, ils avancent

La France va-t-elle enfin rattraper son retard sur l’Algérie ? Mais de quoi parle-t-on ? Les Français ont le droit de savoir de quel retard il s’agit. Les Algériens ont également le droit de savoir de quelle avance il s’agit. Le monde entier attend de savoir de quoi il retourne, un peu de patience, nous allons y venir.

Nous allons commencer par l’avance de l’Algérie sur la France, il se trouve qu’en Algérie il y a à peu près 15.000 mosquées, et d’ailleurs Abdallah Tamine, chargé de la communication au ministère des Affaires religieuses, affirme joyeusement : « C’est comme si l’on avait construit une mosquée par jour depuis 1962. Un record mondial ! » Et il ajoute qu’un projet de 3.000 autres mosquées est dans les cartons, ce qui mettra notre « record mondial » hors de portée. Applaudissez s’il vous plait, ce n’est pas tous les jours qu’un jeune pays monte sur la plus haute marche. (Article très intéressant ici).

Passons maintenant au retard de la France, et rassurons de suite nos lecteurs, tous les efforts sont mis en œuvre pour le résorber, en effet le paysage en France va peu à peu changer, ne soyez pas étonné de voir ici et là des minarets pousser comme des champignons, le résultat est déjà visible à Marseille, Strasbourg, Nantes, Paris, Tours, Toulouse, Saint-Denis, Cergy-Pontoise… D’autres lieux de culte de moindre importance sont également à l’étude, d’après le ministère de l’Intérieur, c’est un total de 200 mosquées de tailles diverses qui sont prévues pour les quelques 5 millions de musulmans en France dont 20 à 30 % de pratiquants d’après le journal Le Monde. On peut toujours se demander d’où sort ce chiffre ? Il n’est pas écrit sur nos pièces d’identité, enfin pas sur la mienne ! Qu’importe, vous êtes basanés, vous êtes musulmans.

Le coup d’envoi de ce mouvement d’accélération a été donné le 3 décembre 2008 à l’inauguration de la grande mosquée de Créteil en présence de M. Laurent Cathala (maire PS) de la ville, cinq ans seulement après son lancement et ce malgré les difficultés liées au financement et à la division des musulmans. De plus l’Institut catholique de Paris se charge de la formation des imams, toutefois, il faut préciser que plusieurs composantes de l’islam ont refusé cette formation, elles préfèrent, sans aucun doute, des imams ayant suivi une formation plus à l’Est, suivez mon regard…

Comme nous pouvons le constater ce retard se réduit de plus en plus, d’autant que la France a tout de même des circonstances atténuantes, pour ceux qui ne le savent pas, c’est un pays de tradition catholique, donc il est normal d’accuser un tel retard, d’autant plus que le jeu est un peu faussé au départ, puisque de l’autre côté de la Méditerranée, certaines églises très anciennes ont été transformée en… mosquée tout simplement.

Décidément nous sommes face à un adversaire trop fort, pendant qu’en Algérie, des citoyens qui ne respectent pas l’islam, ou possédant simplement une bible sont traduits en justice et condamnés à des peines de prison ferme, alors que la Constitution garantie la liberté du culte, la France construit des mosquées de grande envergure.

Ceux que le journal « Le Monde » nomme « musulmans de France », et j’en fais parti, d’après eux, puisque simplement venu d’Algérie (non Monsieur je ne suis pas musulman, je suis athée et d’ailleurs ça ne regarde personne) ; ne veulent pas de mosquée, c’est une vue de l’esprit.

Nous voulons comme le reste de la population, du travail, une augmentation du pouvoir d’achat, des logements décents, un service public digne de ce nom, des médias pour représenter toutes les couches sociales, voilà ce que nous voulons et encore une fois peut-être que la France a des circonstances atténuantes, nous ne faisons pas assez de bruits et pourtant nous sommes beaucoup plus nombreux que les islamistes, il n y a aucun doute la dessus.

Amar

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire