Amour des livres : J’avais cinq ans et demi …

J’avais cinq ans et demi. J’entrais en CP. Ma maîtresse s’appelait Sylvie. Elle était grande, gentille et surtout elle était une super instit’.

Sans le savoir à l’époque, elle le saura grâce à internet aujourd’hui, elle m’aura transmis l’amour de la lecture, la passion de l’écriture. Bref une véritable addiction à la langue française. Et à la linguistique plus généralement.

Je me souviens, et c’est elle qui me rappellera que j’ai appris à lire très vite, très tôt dans l’année. Me reviennent en mémoire des fins d’après midi, après la récréation de la petite fille que j’étais, juchée sur un tabouret, à faire la lecture à la classe.

Les livres me paraissaient si grands, c’était juste que j’étais toute petite. Et leur format A4 le plus souvent dépassait largement la portée de mes petits bras.

J’aimais lire et cela ne s’est jamais démenti par la suite. Je suis une book-addict. J’aime les livres, la lecture, l’écriture. Quand j’étais gosse, je collectionnais les stylos plume, les citations que je recopiais consciencieusement sur des cahiers. Les proverbes aussi, je les recopiais inlassablement et essayais de les faire mien.

Je me passionnais pour les poèmes, d’amour surtout et suis devenue comme ça, accro à la chanson française à texte. J’ai répertorié dans un classeur plus de 900 textes de chansons françaises. Des mots d’amour en musique, quoi de plus agréable ?

Quelques années plus tard, je reste à mes premières amours. Même si j’ai bien moins le temps de m’adonner à ma passion, je saute sur l’occasion dès qu’elle se présente, trop peu souvent à mon goût, de jouer avec mon stylo et de faire vibrer mes mots.

Il est des rencontres que l’on n’oublie jamais. C’est le cas de Sylvie.

Anne Onime

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire