Article partitif

L’article partitif sert à marquer que l’être dont on parle n’est pas pris dans son ensemble, mais qu’il s’agit d’une partie indéterminée de cet être : quantité indéterminée pour un nom au singulier, nombre indéterminé pour un nom au pluriel.

FORMES

L’article partitif a les formes suivantes :

Au singulier, du pour le masculin, de la pour le féminin ; au pluriel, des pour les deux genres : Donnez-moi du pain, de la viande, des œufs, c’est-à-dire une quantité indéterminée de pain, de viande ; un nombre indéterminé d’œufs.

REMARQUE. — L’article partitif n’est pas autre chose, pour la forme, que l’article défini précédé de la préposition de employée elliptiquement avec le sens de « une certaine quantité de ».

Cependant on emploie de seul lorsqu’on envisage une certaine partie, une certaine quantité d’un tout :
Devant un nom précédé d’un adjectif : Manger du bon pain, de bons fruits.
Exception : Cette règle ne s’applique pas si le nom et l’adjectif forment une sorte de mot composé : des jeunes gens, des petits fours.

Après certains adverbes de quantité : Beaucoup de pain. Peu de fruits.

Dans les phrases négatives devant le nom complément : Il n’a pas de pain.

Après un verbe négatif : Je ne bois pas de lait ; tu ne manges pas de légumes.

Devant un adjectif, quand le nom est sous-entendu : Je remarquais des faisans ; il y en avait de dorés, d’argentés.

Devant un nom pluriel précédé d’un adjectif qualificatif (sauf si l’adjectif est inséparable du nom composé) : manger de bonnes pommes (mais : manger des petits pois).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire