Avenir incertain de la femme kabyle

On dirait que le sort s’acharne sur la Kabylie et les Kabyles, après les meurtres, les incendies, le terrorisme, les kidnappings, l’insécurité, les imams anti-kabyles fraîchement débarqués du maquis, voici un autre problème encore plus dévastateur qui attaque la dignité et la fierté des Kabyles. Le problème est la femme kabyle qui est pourtant connue pour son excellente éducation et son courage légendaire. A croire que le destin veut donner le coup de grâce a cette région et à ses habitants.

La situation socio-économique s’est gravement dégradée surtout depuis l’arrivée de Bouteflika au pouvoir, et l’application de la charte de réconciliation nationale qui a permis la libération de plus 25.000 terroristes qui ont une seule et unique idée dans la tête semer le chaos à nouveau dans le pays en général et en Kabylie en particulier, comme si ils étaient programmés pour ça. Ce qui provoque un exode massif des homme kabyles vers l’étranger dans l’espoir de trouver du travail sous d’autres cieux pour aider leur familles, et ce mouvement s’est nettement accéléré ces 2 dernières années, rien que pour la daïra des Ouadhias plus 50 jeunes ont du s’expatrier.Retour ligne automatique
Ce qui a créé un déséquilibre démographique entre les sexes.

Selon un rapport de la DSP présenté lors des journées d’étude organisées par l’Assemblée populaire de wilaya (APW), il ressort que le nombre d’habitants dans la wilaya de Tizi-Ouzou est passé de 1.290.575 en 2007 à 1.127.166 en 2008. Autrement dit, la population a diminué de 163.409 habitants en l’espace d’une année, soit 12,66%. Même si en 2009, la population a connu une très légère hausse de 6.183 habitants, il reste qu’elle a connu ces dernières années, de manière générale, une baisse sensible. Les raisons ? Le responsable de la DSP n’a pu expliquer cette dégringolade malgré les interpellations des élus.

Le reste des jeunes qui sont restés en Kabylie ne veulent pas se marier faute de moyen ou pour diverses raisons. Le nombre de célibataires en Kabylie et deux fois plus grand par rapport à d’autres régions, lorsqu’on sait que dans les régions arabophones on se marie à l’âge de 25 ans maximum, en Kabylie il y a beaucoup de femmes célibataires vu que les hommes qui partent à l’étranger se marient avec des étrangères généralement plus âgées qu’eux.

Depuis l’arrive des milices de djndjawid (militaires, police, gendarmes) en Kabylie, on a constaté qu’il y a de plus en plus de femmes kabyles qui épousent des militaires, des gendarmes ou des policiers, maintenant ils sont partout dans nos villes et nos villages.

Toutes les femmes qui se sont mariées avec ces (djandjawid) portent le hidjab. C’est une autre forme de foutouhate islamya [1]. La Kabylie qui a toujours été une forteresse, même devant les grands colonisateurs, est devenue trop fragile pour supporter la trahison de ses enfants qui l’ont laissée a la merci des arabo-islamistes.

Dans 30 ans il y aura plus d’Arabes en Kabylie que de Kabyles et alors le pouvoir raciste pourra crier victoire, il en aura terminé avec cette Kabylie belle et rebelle qui le dérange tant.

Jughurta des Ouadhias

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire