Colonialisme arabo-musulman en Kabylie

De la colonisation arabo-musulmane en général et de la malédiction du couple colonial arabisme/islam en particulier en Kabylie.

En dehors de l’islam, je ne connais aucune religion aliénante. La foi des chrétiens est basée sur les dix commandements dont s’est inspirée, sur le fond comme sur la forme, la déclaration des droits de l’Homme. L’histoire de la pensée judéo-chrétienne est sous-entendue par le message biblique et ses conséquences sur les actes des personnes, lesquelles peinent à s’élever, à s’arracher au poids de la nature humaine. Je ne vais pas tomber dans les lieux communs de la dialectique fin XIXe siècle, hostile à l’Église, et je préfère vous rappeler que pour ce qui concerne les Imazighen, la religion chrétienne ne leur a pas été imposée, tout comme le judaïsme auquel nombre de communautés amazigho-kabylo-berbères ont adhéré.

Sous Rome avant Constantin, les chrétiens étaient martyrisés comme Félicité par exemple. Il y a eu des chrétiens en Afrique du Nord, bien avant que l’Europe ne s’évangélise. Il n’y pas eu d’affrontement inter-cultuels entre anzariens, païens divers, juifs et chrétiens. Pour enfoncer le clou, sachez que c’est avec l’arrivée des envahisseurs arabes pour imposer leur pentacle maléfique l’islam, cheval de Troie de l’arabisme, qu’ont débuté les premiers conflits de religion de notre Histoire et que d’une certaine manière, ça continue de nous endeuiller à cause de la colonisation arabo-musulmane qui ,hélas, jusqu’à ce jour, perdure en y imposant la déliquescence sociale, humaine et environnementale.

Tout berbériste connait Oqba et sait son rôle vil dans notre aliénation au panarabisme. Les amazigho-kabylo-berbères ne trouvent dans leur histoire faite par les divers occupants, aucun alter ego juif ou chrétien, ou de n’importe quelle religion même. Nos sœurs et frères kabyles qui, en Kabylie ou ailleurs dans la diaspora, retrouvent le christianisme et le judaïsme de leur ancêtres avant l’arrivée des mahométans ou qui deviennent athées, ont le mérite de déchirer un peu plus le voile coloniale arabo-islamique qui étouffe la Kabylie et font la démonstration, qu’on a le droit de penser autrement malgré le joug de l’arabo-islamisme colonial qui les opprime et les humilie , et que cette doctrine mahométane n’est pas une fatalité que la Kabylie doit subir sans réaction.

Je me suis toujours défini comme résistant au couple colonial : islam/arabisme, mais je sais aussi distinguer le bon grain de l’ivraie, car pour moi un Kabyle musulman sera toujours une sorte de mutant qui sciemment ou pas, collabore ou collaborera à tout ce que cette colonisation arabo-islamique imposera comme joug humiliant à l’identité amazigho-kabyle en l’arabo-islamisant, sa soumission sectaire au dogme mahométan, cheval de Troie du panarabisme colonial est ainsi parfaitement réussie !

Le maléfique Okba ne pouvait rêver de meilleurs mutants kabyles arabisés servant l’imposture oumma arabo-islamique ! les dynasties harkies almoravides et almohades avaient, dans un passé récent, été utilisées par l’arabisme colonial pour arabo-islamiser, presque totalement l’Afrique du Nord et en particulier, malheureusement, la Kabylie qui, à ce jour, vit le malheur colonial mahométan que cette dynastie harki (collabo) almoravide (imravdhen) a propagé et entretenu par l’ignorance, l’ostracisme et la répression des villages kabyles qui refusaient « le dogme mahométan ». L’oppression de nos sœurs et frères chrétiens de Kabylie est dans la logique coloniale de cette malédiction de la secte mahométane.

Pour moi le sang compte et j’aime ma terre et mon peuple kabyle, mais je lui préfère encore la liberté de conscience, et l’arabo-islamisme à ce niveau est en opposition diamétrale avec elle. N’est-ce pas paradoxal de se dire Kabyle et fier de l’être, militant pour la kabylité, si l’on est surtout musulman, et que l’on prêche et psalmodie et agit en arabe ? Ne peut-on s’adresser à l’être suprême dans la langue de nos mères… Tout le contraire du christianisme qui s’est adapté à notre faune et flore (au contraire du binaire diabolique mahométan hallal/haram) en faisant sienne notre langue kabyle et en valorisant nos us et coutumes ancestrales méditerranéennes tout commet les Espagnols, les Corses, les Sardes, les Siciliens. Le christianisme nord africain était chez nous chez lui cinq (05) siècles avant l’arrivée des envahisseurs mahométans.

La malédiction mahométane arabo-islamique est une colonisation en Afrique du Nord qui s’est imposée par le seif (le coutelas), id amene (le sang) et timess (le feu). Notre peuple kabyle aura tôt ou tard son autonomie. L’arabo-islamisme colonial comme tout joug d’oppression est un mauvais élève qui apprend mal les leçons d’histoire …

Alkapeca

P.-S.

Tableau représentant la bataille de Guadalete en Bétique (l’Andalousie) en 711.

2 Commentaires

  1. « Igawawene étaient païens. Arrêtez de falsifier l’histoire ».
    vous ne connaissez pas apparemment par qui est véhiculé le savoir.. sinon par l’élgise depuis les atlanrtes.
    Vous ne savez pas que ce sont eux qui ont créé les zawouas et islamiser les kabyles. La grammaire dite « arabe « par usurpation par l’occident qui a fabriqué les arabes était leur création. Et si vous voulez la confirmation voyez l’étude faire sur zwawas par le chrétien J LANFRY et un salem chaker.

  2. Il n’y a aucune preuve de la présence chrétienne ou juif dans les villages d’igawawenne. Les preuves ont été trouvées chez les berbères zénètes à l’est d’Algérie et la Tunisie. Les Igawawene étaient païens. Arrêtez de falsifier l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*