Comment dompter les Kabyles

Cette scène se passe à Alger où toutes les décisions sont prises pour diriger la grande maison close qu’est l’Algérie.
Personnages :
Boutef Ier et ses serviteurs
Général Toufik
Les valeureux montagnards kabyles

Pièce en trois actes.

act I

– Que veulent ces Kabyles ? s’exclama Boutef Ier du balcon de la rue Michelet.
– Votre majesté, ils veulent fêter Noël en famille et avec les copains, murmura son serviteur.
Il se gratta, avec son air hitlérien, la derbouka qui lui sert de chef et répliqua :
– Alors, donnez-leur des sapins, des noix de coco et du chocolat noir et qu’ils nous foutent la paix…
– Ils ne veulent pas de tes sapins et Cie, lui rapporta son serviteur. Boutef Ier fut pris par une folie de sénile gâté et ordonna à ses adeptes et à son serviteur d’un air mussolinien :
– Faites-moi embarquer toute cette racaille de « Kabyliens » et enfermez-la jusqu’a mon nouvel ordre et fissa !
Son conseiller et serviteur lui chuchota dans son oreille droite :
– Monsieur, mon seigneur, votre excellence, majesté les Kabyliens sont fort nombreux. Nous manquons de V.R, de fourgons, de trains cellulaires et même d’ânes pour ces montagnards à problème.
Alors, Boutef Ier s’emporta plus qu’à ses habitudes de vieillard orgueilleux, narcissique rongé par un ver de… en pétant :
– Espèce d’abrutis, je vous ordonne d’enfermez les Kabyliens dans une mosquée la plus spacieuse (8à 9 millions cm2/tête), la plus sécurisée (comme dans les quartiers de haute sécurité de Sing Sing -Antar) et la plus radicalement coranisée !

Paniqués par le ton et les propos du souverain, la smala de Béni-Hilal ne sachant que faire, commença à trébucher et à trembler de tous ses membres. A dine rabbi dacu adh khadhmaa tourra ? [1] s’exclama le serviteur.
– Eureeeeeka ! J’ai trouvé mon seigneur, votre majesté, mon dieu.
– Quoi espèce de merde ?
– le salafisme, le terrorisme, mon maître.
– Minable, tu es sure de ton coup ? Parce que là je vais être sans slip et sans machin. Compris ?

act II

– Oui et non, oui… c’est-à-dire… . Aken Kan votre excellence président sans, sans et sans.

Alors abdeka le roi nain se mit à pisser des phrases indécentes, agaçantes et indéchiffrables de types : « niquez-les, niquez-les et laissez des traces dans leur voisinage, dans leur cerveau… Je suis seul comptable de mes ordonnances ! Je ne veux plus voir le complice, le serviteur de merde à mes cotés ! »

La question qui se pose est : comment exaucer les vœux du roi Boutef 1er ?

Après quelques réunions de coordinations, le dernier de la basse-cour hurla : – j’ai trouvé ma majesté, mon président, mon excellence. Retour ligne manuel
– Quoi espèce d’âne âne-gérien ?
– des églises, des djouamaa [2] et des synagogues pour tous et partout,
– c’est quoi cette merde d’idée ? brêla l’empereur Aka 1er.
– c’est une idée de K. Marx mon seigneur tout puissant. L’opium, tahcict à missio le Brezidâne.
a y aghyul n’izane, [3] le rapport n’amcic de tout-fik le DRS mentionne bien, si tu sais lire, que les champs de chanvre sont ravagés par le feu de la consommation locale.

Il n’y a pas un gramme sur le marché de la marche, hurlèrent en guise de soutien, les autres serviteurs du MDS, KDS et les Boumala.

Act III

Alors, re dine rabbi [4] quoi faire et quoi dire ?

C’est à ce moment précis que fit irruption le géné-ral tout-fik en éruption.
_ Tout le monde se mit au garde à vous, même son excellence le chien Basquet.
– C’est quoi tout ce bordel de comploteur ? s’écria le gé-gé…ral
– c’est tes irréductibles kabyliens, pardon Kavyles qui posent problème.

Alors, quel est ton problème ya si Za…de présidâne ?
– Les Kavyles, les Kavyles ya mas tout-fikr la gé-gé !
– Quoi les Kabyles ?
– ils ne veulent pas de mes églises, de mes djwamaa, de mes synagogues, de mes islamistes… ils veulent quoi à ton avis de décision ?
– La seule proposition valable et naturelle, qu’ils reprennent le chemin inverse. Ne suffoque pas je vais appeler un magicien spécialiste kabyle de la Rue Michelet ex Didouche Mourad qui va t’expliquer pédagogiquement ce qu’il y a à foutre dans cette maison close d’Algérie.

Alors la leçon commença et toucha à sa fin par un rictus du maître des lieux.

– Battez-moi tous ces Kabylos en leur bottant leur cul de montagnards irréductibles avec un cric et dans la crique d’Alger ! Fissa ! s’empressa de hurler le gé-gé au subalterne du CCD.
– à la seconde même, le CCD_ ère s’exécuta et faxa les mots d’ordres et les slogans en arabe et en bon muzulmanerie : « PT, PT les Arabes GO Home. RCD, RCD les Arabes varra [5] ou MDS et KDS le peuple réclame la tête des Arabes et l’islam ar udaynine [6]. »

Écrit, pensé et imaginé par Taghat que nous remercions.

Notes

[1nom de dieu que dois-je faire ?

[2mosquées

[3âne de merde

[4nom de dieu

[5dehors

[6à l’étable

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*