Comment peut-on danser sur une chanson de Matoub pour commémorer son assassinat ?

Comment peut-on danser sur une chanson de Matoub un 14 juin ?

Matoub Lounès, ou « le rebelle » comme les Kabyles le nomment, était un homme de valeurs, un visionnaire, un homme qui a vécu pour son pays, pour la Kabylie.
Poignardé, mitraillé, kidnappé, rien ne l’a jamais arrêté. Toujours à chanter pour la liberté de son peuple. Matoub, c’est le premier à avoir osé parler, publiquement, de l’instauration d’une République kabyle.
Les algériens ne l’ont pas épargné. Le 25 juin 1998, assassiné chez lui, près de son village, les Kabyles ont fait le serment de le venger ! Comment oublier ces 79 balles ?

Lounès est le digne représentant du combattant kabyle, qui répétait : « Plutôt mourir que de vivre à genoux ! »

C’est un Kabyle, qui aurait pu aussi bien vivre paisiblement ici en Kabylie que se la couler douce en France ou aux USA mais le Rebelle, se sachant pourtant menacé, a préféré rentrer chez lui, en Kabylie et continué à chanter, au lieu de fuir comme un lâche et se taire.

« Si la Kabylie m’appelle, je vais y retourner. J’ai mon combat à mener. Je préfère mourir pour mes idées, que de mourir de vieillesse ou de lassitude dans mon lit ! »

Voici ce que Matoub a déclaré sur France 2 peu de temps avant son assassinat.

Sur la photo que j’ai postée, je l’imagine regarder avec colère et amertume notre « avant-garde » danser euphoriquement sur un de ses chants à l’occasion de la journée de la Nation kabyle, commémorant ce 14 juin 2001 jour où des Kabyles ont écrit de leur sang une autre page de l’Histoire de la Kabylie et gravé un message indélébile avant de succomber à leurs blessures causées par balles explosives. Concernant cette mise en scène folklorique et de ces gens-là, Lounès était un visionnaire car voilà ce qu’il disait déjà d’eux :

« Tamslayt ni id yefrurin s sah ghursen nutni telha kan i cdheh. »

Comment danser sur une chanson de Matoub ?

Djafar Khenane

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*