Conjuguer en kabyle les verbes du premier groupe

 Remarques sur la conjugaison des verbes du premier groupe

1°) Verbes en cer. : Les verbes terminés à l’infinitif par cer comme placer, percer, etc. s’écrivent avec une cédille sous le c (ç) devant les voyelles a, o, de façon à maintenir la prononciation du c doux (=ss) :
Placer, il plaça, nous plaçons (mais nous placions, vous placiez).

2°) Verbes en ger. : Les verbes terminés à l’infinitif par ger, comme juger, etc., s’écrivent avec un e muet après le g devant les voyelles a, o, de façon à maintenir la prononciation en g doux (= j) : juger, il jugea, nous jugeons.

3°) Verbes en yer. : les verbes terminés à l’infinitif par oyer, uyer, comme tutoyer, appuyer, etc. changent l’y en i devant un e muet :
Tutoyer : il tutoya, il tutoie.
Appuyer : il appuya, il appuie*

Les verbes en yer et en ier s’écrivent avec yi et ii aux deux premières personnes du pluriel de l’imparfait de l’indicatif et du présent du subjonctif :
* Ployer : nous ployions, vous ployiez, que nous ployions, que vous ployiez.
Copier : nous copiions, vous copiiez ; que nous copiions, que vous copiiez.
L’yi et l’ii proviennent de la rencontre de l’y ou de l’i final du radical avec l’i initial des terminaisons ions, iez.

Remarque : l’y est toujours maintenu devant un e muet dans les verbes en eyer, et il peut l’être dans les verbes en ayer :
Grasseyer : il grasseya, il grasseye ;
Rayer : il raye ou il raie**Retour ligne manuel
** Cette différence d’orthographe entre les deux groupes de verbes en yer tient à une différence de prononciation. Dans cette syllabe muette le son mouillé de l’y se maintient en général dans les verbes en eyer, tandis qu’il disparaît complètement dans les verbes en oyer, uyer. Dans les verbes en ayer, il y a une tendance populaire à introduire le radical ay (é-y) dans la prononciation de toute la conjugaison ; dans la prononciation correcte de je paie, je paierai, je paierais, il n’y a qu’un simple é sans y.

4)° Verbes en guer. Les verbes en guer où l’u se prononce, comme arguer, peuvent avoir un tréma sur l’e quand cet e est muet : jarguës, ils argënt, jarguërai, etc.

Les verbes en guer où l’u ne se prononce pas, comme alléguer, distinguer, n’ont pas ce tréma : je distingue, nous distinguerons.

Variations du radical dues à l’accent tonique

Verbes en eler, eter. Les verbes terminés à l’infinitif par eler, eter, comme appeler, jeter, etc. ; redoublent l’l ou le t devant un e muet.
Appeler : il appela, j’appelle, j’appelleraiRetour ligne manuel
Jeter : il jeta, je jette, je jetterai.

Exceptions : Ne redoublent pas l’l ou le t, mais prennent simplement un accent grave sur l’e pénultièmes, les verbes : bourrer, sceller et son composé déceler, ciseler, démanteler, écarteler, geler et ses composés congeler et dégeler ; harceler, marteler, modeler, peler et les verbes : acheter et son composé racheter, becqueter, colleter et son composé décolleter, corseter, crocheter, épousseter, étiqueter, fureter, haleter, etc.
Peler : il pela, je pèle, je pèlerai
Acheter : il acheta, j’achète, j’achèterai
Compléter : il compléta, je complète, je complèterai, je complèterais
Posséder : il posséda, je possède, je posséderai, je posséderais

Verbes qui ont un e muet à l’avant-dernière syllabe. Les verbes autres que ceux en eler, eter, qui ont un e muet à l’avant-dernière syllabe, comme achever, mener, etc., changent cet e muet en e ouvert (è), quand leur radical est accentué :
Achever : il acheva, j’achève, j’achèverai
Mener : il mena, je mène, je mènerai.

Variations sur l’inversion du pronom sujet

A la première personne du singulier de l’indicatif présent, et dans une proposition interrogative ou incidente, l’inversion du sujet entraîne le changement de l’e muet (e) en e fermé é : j’aime devient aiméje ?

 Indicatif

 Temps simples :

Présent Imparfait Passé simple Futur simple
j’aime j’aimais j’aimai j’aimerai
tu aimes tu aimais tu aimas tu aimeras
il aime il aimait il aima il aimera
nous aimons nous aimions nous aimâmes nous aimerons
vous aimez vous aimiez vous aimâtes vous aimerez
ils aiment ils aimaient ils aimèrent ils aimeront

 Temps composés

Passé composé Plus-que-parfait Passé antérieur Futur antérieur
j’ai aimé j’avais aimé j’eus aimé j’aurai aimé
tu as aimé tu avais aimé tu eus aimé tu auras aimé
il a aimé il avait aimé il eut aimé il aura aimé
nous avons aimé nous avions aimé nous eûmes aimé nous aurons aimé
vous avez aimé vous aviez aimé vous eûtes aimé vous aurez aimé
ils ont aimé ils avaient aimé ils eurent aimé ils auront aimé

 Subjonctif

Présent Passé Imparfait Plus-que-parfait
que j’aime que j’aie aimé que j’aimasse que j’eusse aimé
que tu aimes que tu aies aimé que tu aimasses que tu eusses aimé
qu’il aime qu’il ait aimé qu’il aimât qu’il eût aimé
que nous aimions que nous ayons aimé que nous aimassions que nous eussions aimé
que vous aimiez que vous ayez aimé que vous aimassiez que vous eussiez aimé
qu’ils aiment qu’ils aient aimé qu’ils aimassent qu’ils eussent aimé

 Conditionnel

Présent Passé 1ere forme Passé 2eme forme
j’aimerais j’aurais aimé j’eusse aimé
tu aimerais tu aurais aimé tu eusses aimé
il aimerait il aurait aimé il eût aimé
nous aimerions nous aurions aimé nous eussions aimé
vous aimeriez vous auriez aimé vous eussiez aimé
ils aimeraient ils auraient aimé ils eussent aimé

 Impératif

 Infinitif

Présent Passé Passé
aime aie aimé
aimons ayons aimé
aimez ayez aimé
Présent
aimer
avoir aimé

 Participe

 Gérondif

Présent Passé Présent Passé
aimant aimé aimée aimés
aimées
ayant aimé
en aimant
en ayant aimé

Tiré de La grammaire française pour tous de Maurice Rat (Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de l’université, vice-président de « Défense de la langue française » publié chez Garnier Frères en 1965.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*