Corruption et résultats médicaux

Je ne critiquerai plus les gens qui sont corrompus. C’est tellement agréable la corruption. Cela devient vite une habitude et même une seconde nature. En apprenant que j’ai le diabète, je me suis rendu à un laboratoire d’analyses à Akbou.
Pendant que la jeune femme préparait la seringue pour me vider de mon sang, elle voulait savoir ce que je faisais. Je lui ai répondu que j’élevais des poules kabyles. Tout en me piquant, elle m’avoua que cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas mangé d’œufs naturels. Je lui ai promis de lui ramener quelques œufs en nombre impair quand je reviendrai chercher les résultats.

Deux jours après, je vais chercher mes résultats, et je lui donne les œufs. Elle me prend dans un coin et elle m’avoua :

« Normalement votre taux de sucre dans le sang à jeun était de 1.66 g… ce qui est très élevé, mais j’ai changé les résultats pour montrer moins d’un gramme. »

Elle me tape sur l’épaule en me faisant un clin d’œil. J’étais tellement heureux que maintenant je n’ai plus peur d’avoir des maladies, car j’ai des amis haut placés. Avec quelques œufs, je pourrais transformer un cancer de l’estomac en une gastrite et ni vu ni connu. Vive la corruption.

Hmimi O’Vrahem

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire