Désert et esprit simple chez les Kabyles

Parmi les dictons relatifs à l’étroitesse de certains esprits ou comme on le dit encore de certains “qui n’ont rien dans la tête”, j’ai retrouvé celui-ci, en berbère, assez subjectif quoique basé sur mots d’une même racine disant: “Win is’ yennan yexla lexla, ig’xlan ala d’nețța littéralement pour: “c’est celui qui dit que le désert est vide qui n’a rien dans sa tête“.

JPEG - 32.5 ko

Il faudrait peut-être signaler que le mot “lexla“ ici est dans son sens original pour désert, un endroit où il n’y a rien et surtout personne, sans trace de vie, de la racine “(xla”… “ixla”… “ixlen ” mot clé du proverbe, pour dire rien et encore vide et par extension qui a évolué dans d’autres régions pour designer des espaces vides et des terrains vagues où il n’y rien de bâti, allant jusqu’à vouloir communément nommer aussi de larges espaces et des champs cultivés ou non comme dans la langue kabyle et aussi pour qualifier un esprit comme étant bien vide.

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*