Ecole coranique en France : Agression de journalistes

En ce sacré mois pour les musulmans, étant donné notre grande ouverture d’esprit et notre sens du dialogue, nous invitons nos internautes à visionner cette vidéo, afin d’avoir un aperçu des pontes de l’islam de France instauré par Nicolas Sarkozy. Les responsables de cette association musulmane, vivent dans un château, le tout aux frais de la princesse, c’est-à-dire nous.

Je vous invite tout d’abord à lire cet article avant de visionner, ce qui ne devrait pas vous étonner, vu le manque de dialogue, lorsque l’on veut aborder ce qui touche à l’islam.

Agression de trois journalistes enquêtant sur une école coranique. Jérôme Florenville, preneur de son, Jean-Yves Charpin, cameraman, et Hervé Bouchaud, de l’émission « 90 Minutes », sur la chaîne privée Canal+, ont été agressés par des membres d’une école coranique sur laquelle ils réalisaient un reportage.

Vous verrez un extrait du reportage en cliquant sur la dernière vidéo que je viens de mettre sur le site.

Reporters sans frontières condamne avec la plus grande fermeté ce comportement inacceptable envers des journalistes qui ne faisaient qu’exercer leur métier. L’organisation demande que ces agressions soient sanctionnées de manière exemplaire afin de ne pas créer un sentiment d’impunité chez ceux qui utilisent la violence pour empêcher les journalistes d’enquêter sur des sujets particulièrement sensibles.

Selon le rédacteur en chef de l’émission, Paul Moreira, quatre ou cinq membres de l’école coranique, installée dans un château à Grisy-Suisnes (Seine-et-Marne), s’en sont pris à l’équipe de tournage, qui filmait le bâtiment depuis la rue. M. Moreira a indiqué que les journalistes enquêtaient depuis six mois sur le mouvement Tabligh (musulman, piétiste et prosélyte). Reportage, auquel les membres de l’école avaient refusé de participer.

Alors que le cameraman et le journaliste n’ont été que légèrement blessés, Jérôme Florenville, frappé à coups de manche de pioche, a été hospitalisé d’urgence pour des fractures multiples du nez et de la paroi orbitale. Il doit être examiné par des spécialistes afin de déterminer si le nerf optique et la rétine ont été touchés. Si tel est le cas, il risque de perdre l’usage de son œil.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*