Et en avant l’Amazigh, zigh… front zigh, zigh…

Chantons tous, sur l’air de Petit papa Noël

« Petit Front Quichotte
Ur tuḥwağet ara lvuṭ hyj
Puisque voṭin fellak irkelli qsml
N’oublie pas mon petit soulier
 »…

Front ?? vous avez dit front ? Un Front dites-vous ? Front ? Euh, cela me rappelle quelque chose…

Front de libération nationale…,
puis continuons sur l’air de “ainsi font, font, font les petites marionnettes

Ainsi front front front les petites fronquichottes
Ainsi front front 3 petits tours
Et puis resteront élus à vie
.

Front islamique du salut, créé grâce au front précédent justement. Le salut de qui ? pas celui des Kabyles en tout cas.

Voilà maintenant que se dresse un autre front aussi menaçant que les deux premiers et devinez qui en a eu l’idée ? qui y a pensé ? qui a longuement cogité, cette trouvaille ? qui nous a sorti ça de sa hotte ? non, non ce n’est pas le père Noël, essayez de deviner, encore un petit effort, vous y êtes ? je vous le donne en mille : Front Quichotte.

Vous ne savez toujours pas qui c’est, bein voyons… mais c’est… celui qui…, celui…, celui qui “chotte”, pardon qui chante à la place des autres, celui qui parle à la place des autres, celui qui râle à la place des autres, celui qui gratifie, qui qualifie, qui congratule, qui honore, qui déshonore, qui sait tout, qui voit tout, qui vrombit, qui chouine, qui crisse, qui braie, qui miaule, qui aboie, qui hennit, qui calomnie toute personne qui ne le caresse pas dans le sens du poil.

Celui Quichotte les moulins à vent, pardon, je voulais dire Quichotte un front “amazigh” on ne sait pas encore pour libérer ou enfermer qui, ni pour le salut de qui ?

Ma petite cervelle n’en peut plus, j’ai beau me triturer les quelques neurones qui me restent, je ne vois pas le rapport entre un Marocain, un Libyen et un Kabyle ?

Je constate juste que :

- Les Libyens ont réussi à faire le ménage chez eux, sans jamais se préoccuper des Kabyles. Ils ont tué Kadhafi, pour le remplacer par un gouvernement islamiste.

- Les Tunisiens ont renversé Ben Ali, sans jamais dénoncer les exactions faites aux Kabyles, pour le remplacer par un gouvernement islamiste.

- Les Égyptiens ont renversé Hosni Moubarek, pour le remplacer par un régime islamiste, sans avoir jamais pipé mot sur les Kabyles.

- Les Marocains, sujets de sa majesté Mohamed VI sont totalement dévoués à leur roi. Ils lui ont demandé de revoir la Constitution qui a été revue. Ils n’ont jamais demandé de sauver les Kabyles.

Et pourtant, la Kabylie souffre, la Kabylie a mal, la Kabylie pleure, la Kabylie meurt…

La Kabylie n’a jamais vécue de situations aussi catastrophiques, grand banditisme, kidnappings, viols, vols, prostitution et suicides sont le lot quotidien des Kabyles. Mais ils sont quantité négligeable aux yeux de ce Pèrezidan autoproclamé qui ne trouve rien de mieux à faire que d’aller soutenir des peuples qui ne lui ont rien demandé, qui n’ont pas besoin de lui et qui n’ont que faire de ses conseils.

Charité bien ordonnée commence par soi-même, dit un vieil adage. Au lieu de s’occuper de la Kabylie il passe son temps à fanfaronner, à diffamer tous ceux qui le contredisent (celui-ci est du DRS, celui-là est envoyé par les services secrets, celui-ci est arabiste, l’autre est un vendu, celle-ci est à la solde du pouvoir algérien, celle-là est anti-kabyle, et avant l’amazigh…). Oh qu’il est doux de donner des ordres quand on est aussi loin. Qu’il est doux de ne rien faire quand tout s’agite autour de soi.

Décidément ce Front Quichotte a une recette bien rodée : Pour mémoire le boycott de l’école, cet homme n’avait-il pas donné l’ordre de boycotter l’année scolaire, alors qu’il s’est empressé d’émigrer avec femme et enfants pour épargner à ces derniers le boycott ?

Aujourd’hui, ne fait-il pas la même chose en faisant miroiter aux Kabyles une vie meilleure, en les berçant d’illusions chimériques ? En leur promettant, tout comme les islamistes, le paradis… sur terre.

Mais il semblerait qu’il soit plus urgent et surtout plus confortable, pour Front Quichotte, de frotter son front aux fronts des empastillés musulmanesques amazéro-arabistes. Qui sait peut-être gagnera-t-il au grattage, frotte, frotte… Voilà comment faire front de tous Fronts. Cachez-moi ces fronts que je ne saurais voir.

Souriez, sourions, rions à belles dents, il faut faire bonne figure et un dernier conseil, bé ouais y’a pas de raison… je peux aussi conseiller…

Un peu de publicité :

Parfumerie j’aipluka, j’aipluka
Les enfants comme les grandes personnes, doivent prendre soin de leurs dents et faire usage de la poudre dentifrice du gépéka, elle nettoie les dents sans aucun danger pour l’émail.
Le beau-joli sourire nouveau est arrivé. Et en avant l’Amazigh.

Sophie Lozoff

Je vous livre tout de même cette dépêche publiée sur Siwel kan a Ferhat, siwel :

Le MAK appelle à un « Front amazigh » en Afrique du NordLe Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie a appelé dimanche à un « Front amazigh » en Afrique du Nord pour, a-t-il dit, « arracher [nos] droits légitimes à une existence libre et digne dans nos pays ».

le MAK a affirmé porter son « total soutien à tous les Amazighs qui luttent pour leur dignité ».

« Nous les encourageons, partout en territoire Amazigh, à militer activement pour l’émancipation de leurs peuples à travers l’instauration d’Etas régionaux autonomes. Tous ensembles, nous avons le devoir de nous rapprocher les uns des autres. Il est dans notre intérêt de mettre rapidement en place un Front Amazigh pour arracher nos droits légitimes à une existence libre et digne dans nos pays. Notre action unitaire renforcera nos droits nationaux et internationaux face à la politique de substitution identitaire qui veut faire de nos peuples des étrangers sur leur propre territoire. » indique la déclaration signée par le président du MAK Bouaziz Ait-Chebib.

exprimant dans une déclaration à l’occasion d’une marche organisée par les militants amazighs marocains à Agadir pour exiger la libération de leurs camarades du MCA et soutenir les Amazighs de Libye, Réitérant son soutien aux Amazighs de Libye et aux militants amazighs du Maroc notamment Mustafa Oussaya et Hamid Ouattouch, condamnés à 10 ans de prison et détenus depuis 2007 dans la prison de Meknes ; le MAK a estimé que « l’insécurité et le terrorisme qui règnent ces dernières années en Kabylie et en pays Touareg sont les œuvres de ces despotes qui gouvernent nos peuples. Ils livrent nos territoires à la misère, au terrorisme et à toute sorte de banditisme dans le but évident de nous fermer tout horizon d’avenir prospère ».

Le MAK a conclu que le soutien à nos frères Amazighs est et restera une constante dans toutes nos manifestations comme ce sera le cas lors de la marche populaire prévue à Tizi-Ouzou le 12 janvier, jour de la célébration de Yennayer ».

Source

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*