Finalement, ils se font « L’article 7 » au poker !

L’assemblée Nationale populaire algérienne (ANP) a été appelée à voter une loi dite anticorruption qui faisait obligation aux élus, en son article 7, de déclarer leur patrimoine en début et fin de mandat.

Cette loi a été adoptée en première lecture en réduisant à néant les effets dudit article 7.

Après s’être entendus comme larrons en foire pour « faire tomber » cet article 7, les représentants ou porte-parole des groupes parlementaires du FLN et du MSP, dos à dos, se répandent devant la presse pour s’en accuser mutuellement.

Chacun soutient, sans baisser les yeux, avoir voté « pour » cet article, mais que, bla-bla-bla… Chacun y allant de son explication pour justifier son vote.

La réalité est, que cet article est « tombé » par le fait, de ces deux partis !

Ils sont d’accord sur un seul point : cet article 7 aurait été initié par l’exécutif ( NDLR : RND) pour les « piéger » !

Force est de constater que les mécanismes favorisant la corruption germent et prennent racine au sein de l’ANP algérienne !

Sans désemparer, Belkhadem poursuit hypocritement son point de presse en indiquant, en substance, que l’alliance présidentielle (NDLR : FLN – MSP – RND) se porte bien !

En sa qualité de représentant personnel du dictateur Bouteflika, il ajoute que l’absence de réunion de l’alliance présidentielle est due à la maladie de celui-ci !

C’est ça, Belkhadem ! continue à balancer des couleuvres !

Belkhadem poursuit en expliquant que l’élaboration des textes d’application de la charte d’amnistie pour les terroristes a pris quelque retard : « Le Président de la République était absent (…) la promulgation relève des prérogatives du chef de l’État ».

NON, Belkhadem ! ce n’est pas ce que dit la branche dure du GSPC ! Vous êtes dos au mur, toi et ta clique !

Tu dois lâcher, Belkhadem, sur l’accusation de « terrorisme », c’est l’une des exigences du GSPC !

D’ores et déjà, ta charte diabolique n’a plus de sens !

D’ailleurs, les actes de terrorisme se poursuivent comme autant d’avertissements !

Pendant ce temps, le DRS fait la sieste…

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire