Halte à la stigmatisation de la Kabylie !

C’est dans un climat de consternation et de tristesse vécue par la Kabylie suite à l’horrible assassinat de Hervé GOURDEL, que nous avons pris connaissance, avec stupéfaction et indignation, des propos tenus par madame Louisa HANOUNE, présidente du Parti des Travailleurs (PT) affirmant « l’éventualité d’une implication du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) dans l’enlèvement et l’assassinat du ressortissant français, commandités de l’étranger afin de placer la région sous protection internationale« .

Connaissant les liens qu’entretient Mme HANOUNE avec le sérail algérien, nous considérons que c’est la Kabylie qui est visée à travers cette accusation. Il y a une volonté politique manifeste de lui faire porter la responsabilité de cet acte abject alors que celui-ci est à l’évidence le résultat d’une politique algérienne menée depuis des décennies, faite de renoncement et de réconciliation avec l’idéologie islamiste.Retour ligne automatique
Personne n’ignore que la Kabylie a toujours été le bastion des idées de liberté, de laïcité et de résistance à cette politique et que toutes les organisations politiques nées en terre kabyle se sont toutes inscrites dans une démarche de lutte politique démocratique et pacifique, le MAK y compris.

Mme HANOUNE devrait plutôt répondre à nos questions :

— pourquoi disculper le terrorisme islamiste allant jusqu’à remettre en cause la revendication authentifiée du groupe affilié à Daech (Etat islamique au Levant) dans cet assassinat et désigner à l’opinion nationale et internationale la Kabylie et les Kabyles comme boucs émissaires ?

— pourquoi n’avoir pas réagi aux nombreux enlèvements suivis parfois de meurtre de Kabyles résidant dans une Kabylie livrée à l’insécurité ? Peut-être ne sont-ils que des « indigènes » kabyles qui ne peuvent susciter qu’indifférence de votre part ?

— pourquoi les décideurs, vos alliés, n’ont pas eu la réponse d’envergure qui convenait après la mort de nombreux militaires dans la même zone géographique, le 19 avril 2014 ? Pourquoi maintient-on des poches terroristes en Kabylie créant ainsi un appel d’air à tous les terroristes algériens et d’ailleurs, alors que notre région s’est toujours distinguée par son refus de l’islamisme ?

Que madame HANOUNE qui vient de confirmer, une fois de plus, son allégeance au régime, nous explique comment prétend-elle défendre l’unité nationale, soi-disant chère à ses yeux, avec cette annonce irresponsable et dangereuse qui stigmatise la Kabylie dans un contexte international explosif ?

Que madame HANOUNE sache, ainsi que ses parrains, que cette manœuvre grotesque ne peut que conforter l’idée que la Kabylie est au centre de diverses manipulations sordides, telles que l’exploitation éhontée de la tragédie qui a coûté la vie au joueur de la JSK, Albert ÉBOSSE, pour nous discréditer aux yeux de l’opinion internationale, tout en poursuivant la politique visant la destruction de la Kabylie et de ses valeurs.

Qu’elle sache, ainsi que ses commanditaires, que nous Kabyles, autonomistes ou non, adhérents au MAK ou non, ne pouvons tolérer que la Kabylie soit ainsi déshonorée et instrumentalisée à des fins inavouées. Les manœuvres obscures qui sont orchestrées, aujourd’hui, contre notre région, nous commandent de faire preuve d’une extrême vigilance à l’effet de déjouer tout entrainement vers la violence.

La Kabylie est et restera toujours une région qui portera les valeurs de démocratie, de tolérance, de paix et d’amitié entre tous les peuples.Retour ligne automatique
Tizi-Ouzou le 29/09/2014

Les signataires :
Malika BARAKA
Idir OUNOUGHENE
Hamou BOUMEDINE
Aziz TARI
Mouloud LOUNAOUCI
Hacène HIRECHE
Ahmed AIT BACHIR
Idir AitMamar
Ahcène IDIR
Faredj MAHIOU
Noureddine BELLAL
Mohand larbi TAYEB
Azrou LOUKAD
Sofiane ADJLANE
Sofiane IKENE
Hacène HAFSI
Mokrane GACEM
Gérard LAMARI
Madjid BOUMEKLA
Marie AIT KADI
Ahcène BOZZETINE
Nafaa KIRECHE
Amar AYADI
Hocine REDJALA
Lahlou BACHAKH

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*