Il y a 50 ans, l’Algérie indépendante devenait arabe et musulmane

Qui se souvient encore de ces débuts du mois de septembre 1963, avec toute cette fièvre du premier référendum de l’Algérie indépendante couronnée par l’annonce officielle via la publication dans une édition spéciale du journal “El-Moujahid ” de la 2e semaine de Septembre 1963 de la promulgation de la première constitution de la République algérienne, œuvre sublime de certains membres du FLN devenu parti unique ?

Lumière pour certains, et coup de foudre pour beaucoup d’autres, ce pays qui allait devenir Démocratique et Populaire mais tout aussi baptisé arabe et musulman , faisant partie intégrante du Maghreb arabe, du monde arabe et de l’Afrique.. et ironie du sort, non pas du système solaire mais du système lunaire comme désiré et ordonné par Mohamed avec tout juste l’oubli de mention d’une sourate ou extrait du fameux sacré livre, le Coran et dont voici les 5 premiers articles (1) :

Première Constitution de la République Algérienne !

Article1 : L’Algérie est une République démocratique et populaire.
Article 2 : Elle est partie intégrante du Maghreb arabe, du monde arabe et de l’Afrique.
Article 3 : Sa devise est : “Révolution par le peuple et pour le peuple”.
Article 4 : L’Islam est la religion de l’État. La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes.
Article 5 : La langue arabe est la langue nationale et officielle de l’État
….. bla… bla… bla jusqu’au dernier article…

Article 78 : Après approbation par le peuple du projet de Constitution, le chef du Gouvernement le promulguera dans un délai de huit jours.
La présente Constitution, proposée par le Front de libération nationale, délibérée et adoptée par l’Assemblée nationale constituante, approuvée par le peuple, sera exécutée comme loi suprême de l’État.

Fait à Alger, le 21 Rabie et-thani 1383, 
 (correspondant au 10 septembre 1963)
Ahmed BEN BELLA

Oui la première constitution de l’Algérie indépendante pour qui tant de victimes sont tombées pour rien et si ce n’est a tort et a travers il faut bien le dire maintenant après 50 ans de misère.

Oui la première constitution de l’Algérie indépendante pour laquelle tant de combattants qui eux ont pris les armes se sont sacrifiés dans l’espoir d’avoir juste quelques libertés.

Oui la première constitution de l’Algérie indépendantes avec presque un million de “Martyrs “ comme ils disent …. et mais dont personne n’ose encore dire que 80 % d’entre eux étaient des Kabyles et des Chaouis.

Oui la première constitution de l’Algérie indépendante avec un espoir de paix et d’octroi de simples petites libertés à commencer par celle de la libre conscience.

Oui la première constitution de l’Algérie indépendante pour voir enfin après 130 ans tous les citoyens algériens, nés ou pas dans ce pays, être traités tous et toutes sur le même pied d’égalité … raison essentielle d’ailleurs de cette guerre et j’en arrête là car en fait tout le monde sait maintenant ce que cette première constitution voulait absolument réaliser à la vue de ses 5 premiers articles.

Qui osera nier encore que ce n’était en fait que l’officialisation des désirs et vouloir de ce groupe arabo-islamique d’Oujda qui avec chef de file l’adjudant de Marnia, Ahmed Ben Bella, soutenu par le colonel Mohamed Boukherouba, alias Boumédienne , ce même groupe qui a pris le pouvoir de force juste un an auparavant avec leur armée « dite des frontières » « pépèrement » installée bien au delà de Marnia et de Gardimahou pendant que les vrais combattants, eux étaient pris à la gorge par les opérations comme « Jumelles » , « Étincelles »,etc. n’ayant pour autre nourriture pour survie, comme l’a raconté un vétéran, que du aveluḍ vut’cacit (gland à capuchon) ?

Un fois le baroud terminé, c’est bien trop facile de déferler avec des armes semi-lourdes contre des combattants épuisés qui tentaient de défendre encore leur terre qu’ils avaient libérée, de s’imposer par la force comme ils l’ont fait un an auparavant pour prendre le pouvoir, de se faire approuver par ce référendum pour gouverner officiellement et se passer depuis tous les grands rôles administratifs, de complices en complices, au grand dam du peuple et des instances internationales.

Ne faudrait-il pas faire remarquer qu’en si peu de temps ces gens ont même réussi à installer dans le pays un premier calife, pour ne nommer que ce Boutef 1er le nain dernier membre de cette clique d’Oujda (et espérons-le pas pour si longtemps ) lui qui, ainsi que presque tous ses compères est né a l’étranger et au Maroc mais sur “cette” terre amazigh, qui espère toujours avoir des funérailles nationales et être enterré sur “ses“ terres arabes puisque pour lui toute l’Afrique du Nord a été arabisée, comme il l’a toujours cru par le Coran pour devenir ce Maghreb arabe ?

Ne faudrait-il pas rappeler ici le bel accomplissement de ce premier calife qui n’a hésité au printemps 2001 à assassiner 127 jeunes qui manifestaient pacifiquement tout simplement car ils étaient des Kabyles ?

Et oui cette première constitution, l’officialisation de l’Algérie comme « État » non seulement arabe mais musulman en plus, constitution qui en fait n’était que le coup de glas pour tant et tant de tous ceux nés dans ce pays mais ni Arabe, ni musulman et bien sûr les deux et qui en fin de comptes n’ont eu pour tout autre choix depuis cette date que s’exiler. Histoire de rester encore entier et en bonne santé !

Inutile de se demander où en est maintenant le pays après 50 ans, à voir cette transformation irréversible … et où heureusement il ne reste encore que quelques régions de nos montagnes de Kabylie qui ne veulent toujours pas se soumettre a cette peste islamique qui continue inéluctablement a l’envahir peu a peu comme une gangrène !

Et pour terminer dans toute cette histoire d’officialisation de l’Algérie comme ce pays arabe et musulman ne faudrait-il pas se poser maintenant, après 50 ans, juste une question toute simple qui est la suivante :

« Pourquoi donc diable, cette constitution a été rédigée en français et non en arabe cette langue sacrée du Coran ?”

A cela permettez- moi de terminer par dire que j’espère que de futures « Historiens » pourront y répondre tout comme répondre a l’autre question posée bien plus tard après cette officialisation, par l’écrivain algérien Kateb Yacine qui avait dit : Si l’Algérie est arabe pourquoi l’arabiser, si elle ne l’est pas pourquoi l’arabiser ?, car je dois vous avouer que le petit narrateur que je suis a bien avalé sa plume depuis ce jour là.

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*