Je ne veux plus être Algérien !

Lettre ouverte à Bouteflika

Cet écrit nous a été envoyé par le signataire qui vit en Algérie. Nous n’avons pas jugé utile de mettre ses coordonnées personnelles, même s’il les avait mises dans son texte. Il faut saluer son courage, il est très rare qu’un internaute donne son adresse et son numéro de téléphone ainsi que son patronyme.

Je répudie la nationalité algérienne

Je refuse la nationalité algérienne, je répudie la nationalité algérienne, je ne veux plus être affublé de cette nationalité.

Par ce geste, je veux juste apaiser la haine et la rage que j’ai envers cet imposteur et dictateur Bouteflika, […] envers ce terroriste et son alliance d’assassins et de criminels.

Par ce geste, je veux juste apaiser la rage et la haine que j’ai envers Bouteflika ce tortionnaire devant son peuple […].

Les atrocités des SS et de l’OAS sont plus humaines que l’Éden de Bouteflika et son alliance de terroristes et de tortionnaires du FLN, de l’ONM et du RND. Voilà !

Mesdames et Messieurs, je vous prie de m’excuser d’avoir utiliser ces termes. Je n’ai pas d’autres expressions, tout cela est propre au regard de la vraie image de ce pouvoir.

Lettre ouverte au président de la République algérienne, au chef du Gouvernement, aux présidents de l’APN, de la cour suprême et du conseil d’État.

C’est au nom et au regard de mes origines de vrai algérien de naissance et au nom de tous les martyrs que vous avez trahis et insultés par votre comportement de voyou devant le peuple algérien […] que je maintiens ma révolte pacifique contre votre présence dans mon Algérie. Cette Algérie qui ne vous appartient plus et que vous avez malheureusement maculée par votre comportement de terroristes et de tortionnaires, de voyous et de voleurs et surtout de faux algériens et de dilapidateurs.

Ma qualité de citoyen de la République algérienne ne s’arrête pas juste à voter mais, aussi à vous contrôler !

Vous M. Bouteflika ! À part voler et dilapider, à part gaspiller et saboter, à part créer et instiguer des complots et des scandales, à part diviser pour régner ! Qu’avez-vous fait pour cette Algérie et pour ce peuple algérien que vous traitez en esclavage et en humiliation ? Savez-vous que vous êtes celui qui nous a ôté la fierté d’être algériens ? Savez-vous aussi que vous êtes celui qui nous a ôté l’amour de la patrie ? Vous et votre alliance FLN, ONM et RND l’équivalent de la peste, du cancer et du sida. M. Bouteflika ! Vous n’êtes qu’un dictateur assoiffé de pouvoir !

Vous ne pouvez pas ni maîtriser ni lutter contre le terrorisme du moment que c’est vous les instigateurs par votre gestion macabre d’ignorants et d’incapables et de voleurs bien sur ! Il suffit juste de recenser les centaines de milliers de jeunes harraga qui risquent au péril de leur vie pour déguerpir ce pays qui devient un centre de concentration et de vous référer au taux de non participation aux élections pour comprendre que ce peuple ne veut plus de votre présence !

[…] Je refuse que des voyous qui n’ont aucun lien avec mon Algérie m’évincent et me privent des richesses de mon pays et des droits fondamentaux qui me sont reconnus par la déclaration universelle des Droits de l’homme. Je suis un homme de la même nature que vous. Je dirais même que je suis Algérien mieux que vous. M. Bouteflika ! Vous n’avez que fait régner l’injustice et l’inégalité et, c’est ce que je ne supporte pas ! Je suis chez moi contrairement à vous qui n’êtes que des mercenaires contre l’Algérie. Vous êtes un vrai traître et l’ennemi n°1 du peuple algérien.

Dans le cas où la France devrait présenter ses excuses au peuple algérien, ça sera pour la seule raison qu’elle l’a abandonnée entre les mains des terroristes et des tortionnaires du FLN que vous êtes !

J’ai souvent entendu parler de la haute trahison. Surtout durant les huit ans de ma présence sous les drapeaux de l’armée algérienne. Honnêtement, je n’ai pas pu comprendre ce quelle est exactement ? Il a fallut la nomination de Bouteflika l’imposteur dictateur et voyou à la tête de mon Algérie, l’installation de Belkhadem l’intégriste et terroriste à la tête du gouvernement, la désignation de Saadani, l’illettré à la tête du parlement, le complot instigué de la Banque El-Khalifa, le conflit inspiré par le FLN du Sahara marocain alors, que l’indépendance des Algériens est confisquée etc. etc. etc. Pour enfin que je puisse réaliser ce que veux dire la haute trahison au sens propre du terme. Hé bien messieurs, votre présence sur le sol algérien est une vraie trahison ! Votre nomination à la tête des institutions de mon Algérie est une haute trahison ! Ceux qui vous ont fais venir doivent être jugés par une cour martiale au titre des traîtres de la Nation.

Il est aussi de mon droit de vous traiter de toutes les vulgarités qui me passent par la tête. Cela au regard de votre comportement de sourd et d’aveugle devant le peuple algérien que je suis. Vous n’êtes pas nés pour être respectés !

Les harkis étaient et sont des Algériens mieux que vous ! Les atrocités de l’OAS et des SS sont plus humaines que votre Éden ! Vous n’avez pas le droit de parler du 1er novembre car, vous l’avez trahi et, je vous interdits de parler au nom du peuple que je suis car, vous n’êtes pas des Algériens !

[…] Moi personnellement, je refuse, je refuse, je refuse d’être un des vôtres ! […] Je ne peux pas vous comparer aux animaux car, j’aime les chiens et les chats. C’est vous les vrais terroristes en Algérie. C’est vous les vrais tortionnaires en Algérie. C’est vous les vrais instigateurs de l’immigration clandestine. Et c’est vous les vrais instigateurs de la fuite des cerveaux !

Votre comportement de […] m’oblige à me démarquer de la nationalité algérienne sous votre règne. Je ne veux plus être Algérien ! Je refuse d’être Algérien !

J’insiste, je persiste et je signe : Moi, Chérif Ouchène déclare répudier la nationalité algérienne éternellement.

Alors, M. Bouteflika et messieurs, les décideurs, pour l’amour du ciel notifiez moi la décision de répudiation de la nationalité algérienne que je décline éternellement. C’est une procédure que j’ai engagée depuis vingt-deux ans. Pourquoi vous refusez de satisfaire ma demande ? Je ne demande pas à partager avec vous ce que vous avez volé au peuple ! Je veux juste un simple papier où apparaît que je ne suis plus Algérien. Je suis prêt à payer les frais de la procédure quel que soit son montant.

Je n’arrive pas à m’adapter à votre système satanique et je refuse catégoriquement à me soumettre. Je dois disparaître de votre Nation quitte à laisser ma vie ! Oui, tuez-moi pour l’amour du ciel ! Pourvu que je ne vous vois et n’entends pas !

Une balle dans la tête ou la notification de la décision de répudiation de la nationalité algérienne suffirait pour me faire taire. En prison je continuerai à me révolter ! Voilà !

Je ne vous dois aucun respect. Je vous déteste. Je vous hais. Je vous exècre.

Chérif OUCHÈNE, l’Algérien à qui vous avez ôté la fierté de l’être.

1 Commentaire

Laisser un commentaire