Je soutiens Djafar Khenane

Je ne pourrais me taire suite à l’affaire Djafar Khenane, je ne peux cautionner la lâcheté de certains qui préfèrent le voir dans les geôles de l’Algérie que de l’avoir comme concurrent politique sur le terrain.

Certes notre frère Djafar à commis beaucoup d’erreurs pendant son parcours de militant, et parfois gravissime, nous avons tous fait des erreurs de parcours, à commencer par le plus ancien d’entre nous pour ne pas le citer.

Mais ça ne légitime en aucun cas cette lâcheté annoncée, cette fuite en avant, ne vous inquiétez pas votre tour arrivera tôt ou tard, ce n’est que le début, vous n’avez rien vu encore « D taqsit n yezgaren »

Des militants censés se serrer les coudes dans des circonstances pareilles, préfèrent partager les articles de ces sites qui ont toujours combattu le MAK et son projet et surtout les cautionner et leur donner raison !
Des plus anciens censés soutenir les jeunes et les préparer à prendre le flambeau préfèrent les enfoncer d’avantage. HONTE À VOUS !

Il a commis l’erreur de fréquenter des personnes qui l’ont envoyé droit au mur et je ne vais pas les citer car vous les connaissez tous, mais il n’a jamais trahi ses principes et ses convictions.
Il est Kabyle et indépendantiste et il a le droit de penser différemment. Il est KABYLE avant tout.
Pour tous ceux qui continuent dans la bêtise, à l’enfoncer au lieu de l’aider à traverser cette terrible épreuve. Je vous dis une chose, c’est vous les TRAÎTRES de la Kabylie et de la cause sans vous rendre compte.

Pour terminer, je soutiens Djafar Khenane aujourd’hui, même si je ne partage pas toutes ses positions.
J’apporte mon soutien indéfectible à mon frère de combat et j’en ai rien à cirer de ce que vont penser certains.
Je sais que je vais me faire beaucoup d »ennemis encore car j’en ai plein de l’autre côté. Mais tant pis !

PS : Je ne vise ni le MAK ni le GPK comme structures, mais certains imbéciles qui pensent être des militants de la Kabylie.

Naravas Frimus

1 Commentaire

  1. Certains mots dans le texte… Honnêtement, je suis fatigué de ce genre de connerie. Arrêtez avec ce discours : traitres par ici, traitres par-là, au final, si je comprends bien, nous sommes TOUS des traitres les uns par rapport aux autres… TOUS traitres de l’identité kabyle. Traitres, car au lieu de nous réunir, on se divise avec ce genre de connerie. On peut, un jour, prendre position sans parler de traitresse ? En effet, ce n’est pas de ces mots qu’a besoin la Kabylie, sauf si effectivement, nous sommes tous devenus des traitres à la nation kabyle sans le savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*