Jijel au XVIIIe siècle

Les gens de Gigel sont ceux qui ont reçu les premiers les Turcs dans leur pays. En conséquence des preuves de dévouement qu’ils leur ont données, ils jouissent ici des mêmes privilèges que les Turcs levantins, à l’exception de la paye ; ils ont le port d’armes, ils peuvent s’habiller avec des broderies en or, chose défendue aux autres Maures; ils peuvent se battre avec les Turcs; les filles publiques leur appartiennent autant qu’aux Turcs, et le mezouar ne peut les saisir pour cette raison. Ils ont un amin particulier, et c’est le dey seul qui peut les juger et les punir. Les gens de Gigel sont chargés des fours du beilik pour le pain des joldachs et des esclaves.

Alger au XVIIIe siècle par Venture de Paradis

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*