L’islam gangrène la France

Malgré la loi sur la défense du port du voile intégral, à la Défense (région parisienne) il ne se passe pas un jour sans qu’une voilée fasse tranquillement ses courses aux 4 temps. Il y a pourtant un commissariat, mais personne ne fait quoi que ce soit !

J’ai eu le malheur de faire une remarque à une “niquabée”, qui se trouvait derrière moi, qui m’avait bousculée alors que nous attendions de passer à la caisse d’Auchan. J’ai été qualifiée de “raciste” par la caissière, les autres clients m’ont dit “il faut respecter ses coutumes !“. Sur ce j’ai répliqué que si “ses coutumes” étaient d’être anthropophage, seraient-ils prêts à lui donner leurs enfants à manger ?

La “niquabée” en question a fait de grands gestes en m’invectivant avec l’accent des jeunes “ziva” de banlieue ! « hé maa daaame t’es une grosse pute raciste, j’suis muzzulmane, en France on est laïque ! »

J’avoue que j’ai été assez surprise par le mot “laïc” dans sa bouche. Je m’en suis bien sortie, j’ai pu régler mes courses sans être lynchée par la foule ! Je ne sais pas si quelqu’un a appelé la police pour me faire embarquer ! à les entendre c’est à moi qu’on devrait coller un pv pour non respect de l’islamisme !

Ah oui, j’allais oublier, un des vigiles m’a demandé de me taire ! par contre pas un mot à l’islamiste voilée, dois-je en déduire que c’était sa sœur ?

Une bonne nouvelle, tout de même, une Tunisienne de 57 ans venue faire ses courses au Carrefour du centre commercial Chelles 2 , à Chelles, en niqab, un voile couvrant la totalité du corps et ne laissant voir que les yeux, a créé l’émoi dans les rayons du magasin. Certains clients choqués par cet accoutrement interdit dans un lieu public par la loi Copé l’ont signalée à la sécurité du magasin, qui a appelé la police nationale.

Les policiers, parmi lesquels se trouvait une femme, ont obtenu sans difficulté que la quinquagénaire, actuellement hébergée par des membres de sa famille à Montfermeil (Seine-Saint-Denis), se dévoile pour contrôler son identité. Elle a ensuite été conduite au commissariat où elle s’est vue infliger une amende (150€) pour port du voile intégral dans un lieu public.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire