Kabylie : Échauffourées entre lycéens et forces de l’ordre

La protestation des lycéens et des collégiens prend de l’ampleur à Bejaia. Les violents affrontements, qui avaient éclaté hier, ont repris depuis quelques heures. Des collégiens et lycéens affrontent les forces antiémeutes dans les rues et les quartiers situés près de la direction de l’éducation, dans le centre-ville. La police, fortement déployée, utilise des bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants qui ripostent par des jets de pierre.

Les lycéens et les collégiens, notamment les candidats aux examens du BAC et du BEM, expriment ainsi leur refus de sacrifier leurs week-ends et leurs vacances scolaires pour récupérer les cours non dispensés durant la grève qui a duré un mois. Ils exigent le maintien des examens aux dates prévues dont les épreuves ne doivent porter que sur des cours dispensés.Retour ligne automatique
Les élèves refusent de rejoindre les bancs des écoles.

Ce matin des bus transportant des lycéens des classes terminales venus des quatre coins du département sont arrivés à Béjaïa.

Des embouteillages monstres sont constatés depuis ce matin sur les principales artères de la ville, suite à la fermeture du boulevard de la Liberté.

Les échauffourées de la journée de jeudi ont été émaillées d’actes de vandalisme, de saccage et d’incendie touchant des abribus et le nouveau siège de la direction de l’Éducation nationale.

Voici une vidéo, sur laquelle la police charge les lycéens :

Nous n’en savons pas plus pour le moment, nous ne manquerons pas de vous informer en cas de nouvelles informations.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*