La haine de la haine

La haine de l’islam ? Mais c’est effarant ce que nous reprochent certains qui n’arrivent pas à se défaire de leurs œillères, car ou vous où c’est le comble de la bêtise ou alors le paroxysme de l’hypocrisie. Sinon, ce site assume pleinement son rejet de l’islam, vous n’avez qu’à visiter les articles traitant de ce thème se trouvant dans nos rubriques et nos archives.

Aussi, il est faux de dire que nous avons la haine de l’islam, nous ne cultivons point de haine envers quiconque, seulement envers la haine elle-même. Il se trouve que celle-ci est non seulement assumée mais incarnée parfaitement par les islamistes que nous considérons comme les véritables représentants de cette religion qu’ils revendiquent dans sa moindre virgule contrairement aux autres dits « musulmans » ou « pratiquants » sans connaissance profonde qui ne font que se conformer, plus ou moins, aux traditions et autres habitudes de leur environnement. Quant à l’islam en lui-même, nous avons, ici, le privilège de le soumettre à l’analyse critique loin de toute glorification ou sacralisation qui rendrait sa critique approximative ou tendancieuse, voire même un sacrilège.
Dans nos pays « musulmanisés » d’en haut, la religion étant promulguée « religion de l’Etat », les citoyens ont été conditionnés par un matraquage systématique qui a rendu toute critique de l’islam contraire « au principe de respect des constantes nationales » (extrait de La constitution algérienne). Cet unanimisme imposé fait des ravages sur les consciences qui n’arrivent plus à faire preuve de discernement et de lucidité, car la peur dans toutes ses dimensions (peur mystique, peur pénale, peur carcérale, peur d’être exécuté pour apostasie, peur…etc.) aura incontestablement acculé la conscience citoyenne et l’intelligence dans ses derniers retranchements, d’où les dépassements de tout genre et les injustices intolérables commis par les tenants du pouvoir et les mouvements intégristes, sans que cela fasse réagir la collectivité qui semble hypnotisée par ce conditionnement à la sacralité.

Cet espace échappe donc à cette propagande et offre ainsi l’opportunité aux citoyens de prendre connaissances des faiblesses, des tares, des contradictions, des incitations à la violence et au meurtre… dont regorge l’islam (Coran et Sunna) et ce, loin de toute contrainte ou peur de quelque nature soit-elle. Les forums sont démocratiques comme le prouvent si bien les interventions, non seulement de musulmans qui se disent outrés dans leur ignorance car accommodés au fait que la critique de l’islam serait inconcevable, même interdite, mais aussi des interventions « musclées » et quelques fois même, insultantes envers l’équipe du site mais qui sont quand même publiées.

La citoyenneté qui ne se décrète pas, s’acquiert incontestablement par la liberté de débattre de tout sans restriction aucune. Quant à l’intelligence, celle-ci reste une faculté dont l’usage optimal est tributaire aussi de ce sentiment de liberté vis-à-vis de la peur, de toutes les peurs.

Allas Di Tlelli

1 Rétrolien / Ping

  1. La haine de la haine – Savoir ou se faire avoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*