La haine

« La haine exige, pour se nourrir, l’espoir, si mince soit-il et si lointain, de pouvoir un jour s’assouvir. Un sentiment conscient de ne devoir être jamais satisfait, s’éteint. Que dis-je ? Il ne se forme pas : lui manque le levain du désir ». Louis Martin-Chauffier, L’homme et la bête, 1947

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*