La langue kabyle interdite en Algérie

Les hordes arabo-musulmanes coupaient la langue de nos ancêtres qui ne voulaient pas embrasser l’islam et maintenant… Je dédie ce message à tous ceux qui ont honte d’utiliser le mot kabyle, comme si c’était une tare. A tous ceux qui se gargarisent de mots arabiques à la place de termes kabyles. Tous ces Kabyles qui se reconnaissent dans le terme au combien insultant de « Maghrébin », alors que le mot Afrique est un mot d’origine kabyle.

Je le sais certains vont encore me traiter de raciste, parce que je ne suis pas Algérienne et que j’aurais honte d’avoir la nationalité d’un pays qui dénie l’existence de mes aïeux. Un pays inexistant, inventé par Napoléon III, pour lequel beaucoup de Kabyles sont morts dont l’État préfère aduler les hordes arabo-islamistes, qui sont venues, le sabre à la main, en violant, tuant et détruisant tout sur leur passage, au mépris des autochtones qui n’ont qu’un droit : celui de s’arabrutiser. Arabétisons-nous arabrutisons-nous.

A quand l’exposition coloniale où les quelques Kabyles survivant à cet arabisme seront exposés dans des cages afin d’être visités par ceux que nous avons laissés faire ?

Si nous ne réagissons pas il ne va bientôt rester que de rares spécimens de Kabyles, qui continueront à parler leur langue au mépris des lois d’une pseudo-république qui fait tout depuis une soi-disant indépendance pour nous gommer de la surface de l’Afrique du Nord.

Je vous laisse juge de l’article qui suit, relevé dans le soir d’Algérie et qui ne peut que nous laisser pantois devant l’inconscience de beaucoup qui continuent à bien se sentir, dans un pays qui n’attend qu’une chose nous voir disparaître. Cette association savait bien qu’elle participait à Alger capitale de la culture arabe !

Et pendant ce temps-là les politiques Kabyles se regardent le nombril…

Voici l’article du soir d’Algérie, que nous remercions au passage pour nous avoir informés, des méfaits de la république arabo-islamique algérienne.

G. H.

La mésaventure de l’association Iguerbouchène

« Les jeunes de la troupe théâtrale de l’association Iguerbouchène, de la commune des Aghribs, ne s’attendaient pas à pareille mésaventure que celle de ce week-end à Bordj El Kiffan. Invités comme plusieurs autres associations de la wilaya de Tizi Ouzou, dans le cadre de la manifestation, “Alger, capitale arabe de la culture”, pour se produire à la Maison de la culture de la ville et présenter une exposition ainsi qu’une nouvelle pièce théâtrale intitulée Azhar Iaouedj, au nom ô combien évocateur, la suite des péripéties endurées, il ont été tout simplement empêchés de jouer leur spectacle et contraints à un retour chez eux plus tôt que prévu et ce, par l’ignorance et l’excès de zèle de certains organisateurs.

Pourtant, tout avait bien commencé pour ces jeunes et c’est donc avec un enthousiasme affiché qu’ils rallièrent leur lieu de rendez-vous à Bordj El Kiffan. Une fois sur place, un responsable de l’organisation leur a demandé de jouer leur pièce en arabe et non en tamazight, chose techniquement impossible, lui répliquent-ils, car comment faire pour la traduire et apprendre les rôles en un temps très court. C’est alors que ce dernier change de subterfuge en leur demandant de “jouer en improvisant n’importe quel sketch en arabe”, racontent-ils. Devant le refus des membres de la troupe, l’organisateur leur exige, enfin, d’écourter leur pièce qui dure réellement une heure. Les jeunes racontent, tout en émoi, le mépris affiché dont ils ont été victimes. Ce qui s’est produit ensuite relève de l’inconscience si ce n’est de l’ignorance. En effet, dès l’entame de la pièce, le même responsable, avec ses acolytes, a coupé carrément la scène pour perturber les interprètes. Devant l’abnégation de ces derniers à continuer de se produire, ce fut le sommet du mépris et de la bêtise : ils ont mis en marche un disc-jockey. C’en est fini de la représentation et de la représentativité de l’association culturelle Iguerbouchène dans le cadre de “Alger, capitale arabe de la culture”.

F. B.

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2007/04/10/article.php?sid=52033&cid=16

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*