La ponctuation

Quand nous conversons avec quelqu’un, nous faisons des pauses, plus ou moins longues, pour aider notre interlocuteur à bien comprendre le sens que nous voulons donner à nos phrases.

Quand on s’exprime par écrit, ces pauses sont remplacées par la ponctuation. Voici un exemple plein d’humour qui illustre bien comment les mêmes mots peuvent changer complètement de sens avec une ponctuation différente.

■Un homme riche était au plus mal. Il prit un papier et un stylo pour écrire ses dernières volontés.

« Je laisse mes biens à ma sœur non à mon neveu jamais sera payé le compte du tailleur rien aux pauvres. »

■Mais le mourant passa l’arme à gauche avant de pouvoir achever la ponctuation de son billet. À qui laissait-il sa fortune ?

Son neveu décide de la ponctuation suivante : Retour ligne manuel
« Je laisse mes biens à ma sœur ? Non ! À mon neveu. Jamais ne sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

■Mais la sœur n’est pas d’accord. Elle ponctuerait le mot de la sorte : Retour ligne manuel
« Je laisse mes biens à ma sœur. Non à mon neveu. Jamais ne sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

■Le tailleur demande la copie de l’original et ponctue à sa manière : Retour ligne manuel
« Je laisse mes biens à ma sœur ? Non ! À mon neveu ? Jamais ! Sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

■Là-dessus, les gueux de la ville entrent dans la maison et s’emparent du billet. Ils proposent leur version :Retour ligne manuel
« Je laisse mes biens à ma sœur ? Non ! À mon neveu ? Jamais ! Sera payé le compte du tailleur ? Rien. Aux pauvres. »

La ponctuation : une façon de donner vie à un texte écrit

Nous vous offrons ici quelques règles simples. En les suivant, vous ne deviendrez pas un spécialiste de la ponctuation mais vous l’utiliserez, le plus souvent, de façon correcte.

■Règle 1 : Mettez une virgule chaque fois que vous feriez une courte pose si vous parliez à quelqu’un.Retour ligne manuel
Exemple : Comme je te le disais, (courte pause) j’ai décidé de ne pas y aller.

■Règle 2 : Si vous faites une pause plus longue, mettez un point. Cela fera comprendre à la personne qui vous lit que vous avez terminé cette partie de votre intervention et que vous allez passer à autre chose.Retour ligne manuel
Exemple : C’est réglé depuis longtemps. D’un autre côté …

■Règle 3 : Quand vous voulez donner une explication ou faire une énumération, mettez les deux-points (symbole 🙂Retour ligne manuel
Exemple : Je tiens à confirmer ce dont nous avons discuté : je ne ferai pas ce voyage.Retour ligne manuel
Exemple : Ce sont les villes les plus importantes : New York, Tokyo et Paris

■Règle 4 : Ne mettez pas de virgule entre un sujet (ce qui agit) et son verbe (ce qui décrit l’action), puisque vous ne feriez pas de pause si vous vous exprimiez de vive voix.Retour ligne manuel
Exemple : Les gens de ce milieu (ne pas mettre de virgule ici) pensent habituellement que ce n’est pas vrai.

■Règle 5 : Quand vous citez les paroles ou les écrits de quelqu’un, mettez les deux-points ( : ) et ensuite les guillemets («  »).Retour ligne manuel
Exemple : Il a déclaré : « Je suis en faveur de cette proposition ».

■Règle 6 : Quand vous voulez souligner la surprise, la colère ou tout autre sentiment fort, mettez un point d’exclamation ( ! ) en fin de phrase.Retour ligne manuel
Exemple : Je vous ordonne de vous taire !Retour ligne manuel
Exemple : Vous avez un sens de l’humour très particulier !

■Règle 7 : Bien sûr, si vous posez une question, votre phrase doit se terminer par un point d’interrogation ( ? )Retour ligne manuel
Exemple : Serez-vous là pour la réunion ?

Source

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*