La statue de Jean Amrouche est monumentale…

Elle est surtout monumentalement moche. Une statue hideuse, horrible, ignoble, abominable pour « honorer » Jean Amrouche « enfin reconnu à Ighil Ali« , selon certains titres que j’ai lu ici et là. Une statue de plus pour enlaidir la personne représentée et le paysage kabyle.

Une statue mais on oublie tout de même l’essentiel. Les ouvrages de Jean Amrouche ne sont pas enseignés dans les écoles et les petits kabyles de la région au lieu d’avoir en tête les écrits de Jean ont droit à cet effrayant, épouvantable, angoissant amas de je ne sais quoi, qui risque de leur faire peur et qui représente tout sauf Jean.

Personne ne semble perturbé, peiné ou dérangé par la dédicace gravée dans le marbre et pourtant il y a de quoi vomir !

Voici le texte gravé sur la plaque posée aux pieds de la statue. Je l’ai reproduit à l’identique avec les fautes d’orthographe, à croire qu’il ne reste plus, à Ighil Ali, un seul enseignant capable de faire une phrase correcte en français.

« Jean Amrouche, de son nom Jean El Mouhoub Amrouche né le 6 février 1906 en Kabylie (Algérie),Sur le versant sud de la Vallée de la Soummam. Dans la commune d’Ighil Ali , et meurt le 16 avril 1962 à paris . Retour ligne automatique
Kabyle d’origine et de culture , la colonisation a fait de lui un chrétien avec le français comme langue , ce qui lui donne le sentiment d’être exilé dans son propre pays, l’image de l’enfance perdue et de l’innocence hante sa poésie toute á la recherche de lumière , une part de son œuvre, encore non encore publiée, se découvre progressivement , revélant un poète important universel . En exprimant en français les chants berbères de Kabylie, il en fait un trésor de la poésie universelle ».

Après avoir lu la dédicace de la statue érigée sur la place d’Ighil Ali, juste à côté de la mosquée, je suis allée sur la page facebook de l’association qui a autorisé cette horreur, pour essayer de savoir pourquoi le choix de ce texte.

J’ai jeté un coup d’oeil sur leur mur. Ma surprise a été grande de constater des « MDR », « LOL », « HHHH », Insh Allah, Mash Allah et un tas de musulmaneries. Pas un mot sur l’œuvre des Amrouche. Retour ligne automatique
Apparemment les personnes qui gèrent cette association n’ont jamais lu un livre des Amrouche.

J’ai essayé de dialoguer avec l’administratrice de la page. Je me suis retrouvée face à une sorte de chiffonnière, ou qui en a tout au moins le comportement, qui m’a tenu des propos qui n’honorent guère cette association, – ni les chiffonnières d’ailleurs – qui a pris en otage la famille Amrouche.

En cherchant j’ai constaté que ce texte a été repris d’un blog. L’auteur de ce blog doit certainement tourner sa tête 5 fois par jour vers La Mecque au lieu de voir ce qui se passe autour de lui.

Pourquoi parler de la confession de Jean Amrouche et quel est le rapport avec la statue ? Il y a pourtant beaucoup de choses à dire au sujet de cet auteur. Non, c’est sa confession qui dérange. Aurait-il été aussi brillant s’il avait été musulman ? je ne le pense pas. Sinon la Kabylie aurait pondu des centaines de milliers de Jean Amrouche.

Si les Kabyles s’étaient convertis au christianisme, pendant la colonisation française, la Kabylie serait un paradis sur terre. L’arabo-islamisme en a fait une poubelle à ciel ouvert en pourrissant le mental des Kabyles qui maintenant se sentent plus arabo-musulmans que Mahomet lui-même. Sinon comment expliquer une telle bourde ?

Il y a toujours eu l’argent pour construire des mosquées en Kabylie, mais pas un sou pour honorer nos héros.

S’il n’y a pas d’artiste kabyle digne de sculpter Jean Amrouche, pourquoi ne pas faire appel à un sculpteur étranger ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*