Le MAK-Kabylie répond à Idir Djouder

L’honneur n’est pas une marchandise

En dehors des Kabyles-de-Service, le MAK ne s’est jamais attaqué à des Kabyles.

Mais il se trouve que parmi nous, le MAK, il y a des taupes, des affairistes et des opportunistes.

Ces exceptions démontrent que notre Mouvement avance, s’incruste dans la nation kabyle.

Évidemment, la fulgurance de notre Mouvement ne peut pas plaire à tout le monde et en particulier à ceux, infiltrés dans le GPK, avaient mission d’annihiler la prospective et la réalité diplomatique du GPK qui reçoit amitié, soutien et reconnaissance diplomatique de plusieurs pays et organisations non gouvernementales.

Le cheminement du MAK fait fi de tous les Judas de la terre.

M. Idir Djouder, nommé ministre des Finances, adoubé par ses compagnons du GPK et respecté par tout le collectif militant, y compris par ceux qui ne l’ont jamais connu, se transforme aujourd’hui en mégère débridée pour médire et insulter ceux-là même qui ont fait de lui ce qu’il est.

Il reconnait avoir reçu un “don” de 25.000 € au profit de sa radio. Il n’a pas craché dessus. Mais au contraire d’une reconnaissance attendue de sa part, le sieur Djouder choisit de semer le doute sur la provenance des fonds, oubliant qu’en tant que ministre des Finances, il était censé en être le premier pourvoyeur.

Mais qu’importe ! Le collectif militant du MAK sait que ce sont les petits sous de nos militants et des donateurs d’ici et de la diaspora qui assurent le minimum vital pour le fonctionnement de notre Mouvement. Et les rots indécents d’après curée de Idir Djouder n’y changeront pas grand-chose.

Le peuple kabyle a toujours été enclin à pardonner les faiblesses passagères et même des ingratitudes circonstancielles. Mais quant on flétrit soi-même son propre honneur, c’est pour toujours.

M. Idir Djouder n’est pas un Janus de la politique. C’est un simple Judas et il le restera toute sa vie. Toutes les injures et toute l’indécence qu’il sème haineusement ici et là ne sont que des expressions de sa propre déchéance.

Kabylie, le 26 mars 2011

LE MAK

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire