Le radeau de l’Anavad

Avec l’arrivée du nouveau gouvernement français de F. Hollande, F. Mehenni auto proclamé président de la Kabylie sans élections nationales, vient de revoir sa copie gouvernementale. Il a effectué ce remaniement, juste le jour où l’on commémorait la mémoire du grand Lwennas, qui nous a quittés il y a 14 années. Une autre date aurait été mieux venue.

Dans ce nouveau gouvernement, on peut observer un intensif copinage.

Ça se passe comme dans ce pays, qui porte le nom d’Algérie. Là-bas, ceux qui ont du pouvoir se serrent la main et s’auto-distribuent des postes aux dénominations légendaires et inattendues.

Quelle surprise, chez les Kabyles du pays de Mehenni il y a aussi de nouveaux postes improbables !

Vous y retrouverez nommé officiellement un webmaster, un logisticien, un responsable audio-visuel, un responsable de la sécurité intérieure (Intérieur d’où ? Kabylie, France ? Canada ? Algérie ?)

Un poste spécial juifs, avec l’artiste Karim Akouche qui est devenu représentant de la présidence, chargé des relations avec la communauté séfarade au Québec. C’est bien inculte, tout ceci.

Et les les chrétiens ? les protestants ? les bouddhistes ? les athées ? les contemplatifs ? les interrogatifs ? les ashkenazes ? les juifs berbères ? Rien pour eux ?

Surtout qu’un poste spécial « québécois tout court sans lien avec un culte », a été mis en veille par le Gpk.

Il y a les Québécois de 1ere et de seconde zone, d’après le pays de Mehenni.

Quel manque de respect face à ceux que le Gpk vient de visiter en Israël. Quel est le périmètre et l’ampleur réelle, de ce poste. Tout comme celui, poste, d’une certaine madame Oubouzar qui est responsable de missions. Ceci tend à dire que les autres postes n’ont pas de missions ?

La Kabylie s’est faite définitivement braquer par Ferhat Mehenni, puisqu’il vient également de nommer au gouvernement, des amis d’Idir Djouder celui-là même qui s’est payé une radio à 25.000 euros sur le dos des dons du Mak et qui ensuite a cru bon de démissionner du Gpk avec un grand chahut.

On prend les mêmes et on recommence

Inutile de vous dire que le nouveau gouvernement en question est éclaté aux 4 coins du monde, histoire de nous en mettre plein les yeux, avec l’excuse que l’exil favoriserait l’autonomie.

Ça confirme juste que ce nouveau gouvernement n’est pas là pour travailler, mais juste pour briller dans les salons pour reprendre Lwennas.

Ma mère fait du bon seksu à l’ancienne. Un seksu ancestral. Aura-t-elle un poste ? elle contribue malgré elle à la conservation du patrimoine et de l’identité, pourtant elle n’est plus toute jeune.

Après relecture du nouveau gouvernement de juin 2012, pas un poste n’a été missionné pour préserver notre héritage archéologique, littéraire, culturelle, musicale, historique. Rien n’a été mis en place. Pourtant c’est toute cette somme de richesses, qui fait que nous sommes Kabyles. Ou bien ai-je perdu la tête alouette ?

Ce gouvernement voudrait nous effacer notre mémoire et notre identité ? Je suis Kabyle, ulac smah ulac ! je ne laisserai pas faire ! Pas en mon nom.

En Kabylie la souffrance est réelle, et pas uniquement en hiver !

Naça Aït Haddad


Voici la liste des membres du « nouveau » GPK

Lyazid ABID est nommé vice-président de l’Anavad, ministre d’État, chargé des Relations internationales.

Pour une cohésion renforcée de l’action gouvernementale, un poste de Coordination de l’action de l’Anavad a été également créé.

Lhacène ZIANI est nommécCoordinateur de l’Anavad. Il est aussi nommé ministre d’État, chargé de la Langue et de la culture kabyles.

Makhlouf IDRI est nommé ministre d’État, chargé des Droits humains, Porte-parole du Gouvernement.

Ahviv MEKDAM est nommé ministre, chargé de la Sécurité et des Affaires intérieures.

Nafa KIRECHE est nommé ministre, chargé des Relations avec les institutions et les organisations politiques françaises.

Yasmina OUBOUZAR, est chargée de missions auprès de la présidence.

Rachid BANDOU, représentant de l’Anavad au Québec, chargé des Relations avec les institutions et les organisations québécoises.

Karim AKOUCHE est nommé représentant de la présidence, chargé des Relations avec la communauté séfarade au Québec.

Rachid AT LHADJ est nommé directeur à la Présidence de l’Anavad, chargé de l’Administration générale.

Kader DAHDAH est nommé Conseiller auprès du président de l’Anavad, chargé de la Médiation et des Relations avec les organisations politiques et la société civile kabyles.

Gaya IZENNAXEN est nommé directeur à la présidence, chargé de l’Audiovisuel.

Madani IVURRAYEN est nommé directeur à la présidence, chargé de la Logistique.

Vaz AT VRAHEM est nommé directeur à la présidence, chargé de la gestion des Systèmes informatiques de l’Anavad.

Des structures complémentaires vont être créées et de nouvelles nominations vont intervenir dans les prochains mois.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*