Le roi Ubu complote…

Ce papier d’humeur est rédigé suite à une intervention sur radio Idurar du porte-parole du GPK qui loin de se remettre en cause ou de se poser des questions, sur son mouvement secoué par une crise sans précédent, se lance dans la fuite en avant et continue de calomnier les démissionaires et les militants qui ne sont pas au garde à vous, avec le petit doigt sur la couture du pantalon, devant le roi Ubu.

Jusqu’à quand allons-nous devoir supporter les mensonges d’un pseudo président qui s’est investi empereur des Kabyles afin de se trouver une occupation lui qui n’a jamais été fichu d’être autonome en gagnant honnêtement sa vie ?

Toute sa vie il a vécu de dons versés par des fans ou des personnes qui avaient pitié de lui en tenant compte de ses arrestations. Et ça continue, il suffit de se connecter sur les sites du MAK, de Siwel ou du GPK pour constater que les internautes peuvent faire des dons. Ce qui est normal me direz-vous un mouvement ne peut rien faire sans des espèces sonnantes et trébuchantes. Oui mais voilà il y a un hic ! les dons qui doivent normalement être crédités sur les comptes du MAK, de Siwel ou du GPK sont directement crédités sur le compte personnel de Don Aqecut. Ces procédés en usage dans les Républiques bananières semblent convenir à notre majesté.

Tout militant qui a le malheur de ne pas être béat d’admiration devant les moustaches de cet Auguste est immédiatement accusé d’être un agent du pouvoir algérien.

A force de dire, de raconter, de colporter et d’accuser les militants ou ex-militants, nous sommes forcés de constater que c’est « celui qui le dit qui l’est ».

Et oui, comment casser un mouvement ? en accusant tout démissionnaire, et il y en a pas mal tout de même en peu de temps, de comploteurs contre sa majesté. Je complote, tu complotes, il complote, nous complotons, contre un chanteur qui a perdu sa voix et qui l’utilise pour calomnier, dénigrer, médire, trainer dans la boue ceux et celles qui ne sont pas dans une soumission aveugle au roi Ubu !

Donner la parole aux autres ? Que nenni, reproduire ce que fait le FLN est bien plus intéressant et plus réjouissant pour un égotiste. Heureusement qu’il n’est que président autoproclamé du GPK et qu’il n’a aucun pouvoir réel, sinon, nous serions tous enfermés dans une sorte de Goulag. Les décharges sauvages serviraient de charnier, pour cacher les dépouilles des militants qui voient clair dans son jeu.

Car si vraiment cet individu militait pour la Kabylie, que fait-il à Paris ? On sait que son mandat d’amener c’est du pipeau et qu’il est le seul à menacer et à mettre en danger la vie d’autrui en lançant ses dogues abrutis sur ceux qui osent donner de la voix pour dénoncer l’injustice.

Non au culte de la personnalité. Y’en a marre des accusations gratuites. De la mise au pilori de personnes qui mettent leur vie en danger pour servir un opportuniste.

Les déclarations mensongères ne font pas honneur à M. Ferhat Mehenni, ni à ceux qui le suivent aveuglément en répétant, tels des perroquets, ses accusations diffamatoires.

Nous ne sommes ni du DRS, ni des RG, ni d’un parti quelconque. On peut se demander comment ce politique raté peut distribuer des rôles d’agents de DRS, comme ça, sans en faire parti lui-même. Car semer le doute, dans les esprits est le rôle d’un agent du DRS et M. Ferhat Mehenni s’y entend à merveille pour faire courir ce genre de bruits.

Il nous prend pour des idiots en nous resservant le même discours. Depuis 10 ans que le MAK existe, mis à part mettre à l’index les personnes qui réfléchissent ou qui posent des questions qui dérangent, on peut voir le néant des missions sur place. Organiser des marches, les Kabyles n’ont pas attendu Ferhat Mehenni pour marcher.

On va bientôt devoir lui laver les pieds à ce Messie venu d’Illoula non pas pour sauver le peuple kabyle, mais pour salir tout Kabyle qui ne fait pas allégeance à son excellence le bouffon de Bouteflika.

Nous reproduisons sa dernière calomnie et sommes scandalisés par ce genre de communiqué. Cela vous donnera un aperçu de ce qui risque de vous arriver, si jamais l’envie vous prend de le contredire.


Communiqué du MAK-FranceRetour ligne manuel
TRAITRES AU MAK-FRANCERetour ligne manuel
TERMINUS ! TOUT LE MONDE DESCEND

La mise sur pied, le 1er juin 2010 du Gouvernement Provisoire Kabyle à Paris, a pris de court le pouvoir algérien. Depuis, il a échafaudé un certain nombre d’opérations de déstabilisation dont le plus osé fut le piège tendu en janvier dernier au président de l’Anavad en Tunisie. Ayant échoué dans sa tentative, un autre scénario, entamé depuis octobre 2010 consistait en la prise de contrôle du MAK-France par des éléments qui lui sont acquis dans le but de désavouer le Gouvernement Provisoire de l’intérieur. Un travail de sape fut accompli. Il devait accompagner au besoin l’assassinat du leader autonomiste kabyle en neutralisant toute protestation interne.

La mise en échec des deux scénarii a amené la tête de pont de ces traitres à se mettre à découvert en essayant de salir le président du GPK par des allégations mensongères et éhontées.

Le MAK-France qui devait condamner cette scandaleuse sortie traine la patte. Mis en minorité au sein du Conseil d’Administration, les partisans de la trahison n’ont pas eu d’autre choix que de démissionner ce 3 avril.

Rappelons que s’ils sont le tiers du CA, (5/15) c’était par esprit de composition et de stabilité qui anime la majorité des militants, des cadres et auquel tient par dessus tout, le Président du Gouvernement Kabyle.

Le complot a lamentablement échoué. Terminus pour eux ! Tout le monde descend.Retour ligne automatique
Le MAK-France réaffirme son soutien au Président de l’Anavad et continue sa mission historique. Ce ne sont pas des complots comme celui-là qui dérailleront le train de l’avenir de la KabylieRetour ligne automatique
Abdenour AouchicheRetour ligne automatique
Vice-Président du MAK-France

Communiqué du MAK-FranceRetour ligne automatique
TRAITRES AU MAK-FRANCERetour ligne automatique
TERMINUS ! TOUT LE MONDE DESCENDRetour ligne automatique
La mise sur pied, le 1er juin 2010 du Gouvernement Provisoire Kabyle à Paris, a pris de court le pouvoir algérien. Depuis, il a échafaudé un certain nombre d’opérations de déstabilisation dont le plus osé fut le piège tendu en janvier dernier au président de l’Anavad en Tunisie. Ayant échoué dans sa tentative, un autre scénario, entamé depuis octobre 2010 consistait en la prise de contrôle du MAK-France par des éléments qui lui sont acquis dans le but de désavouer le Gouvernement Provisoire de l’intérieur. Un travail de sape fut accompli. Il devait accompagner au besoin l’assassinat du leader autonomiste kabyle en neutralisant toute protestation interne.

La mise en échec des deux scénarii a amené la tête de pont de ces traitres à se mettre à découvert en essayant de salir le président du GPK par des allégations mensongères et éhontées.

Le MAK-France qui devait condamner cette scandaleuse sortie traine la patte. Mis en minorité au sein du Conseil d’Administration, les partisans de la trahison n’ont pas eu d’autre choix que de démissionner ce 3 avril.

Rappelons que s’ils sont le tiers du CA, (5/15) c’était par esprit de composition et de stabilité qui anime la majorité des militants, des cadres et auquel tient par dessus tout, le Président du Gouvernement Kabyle.

Le complot a lamentablement échoué. Terminus pour eux ! Tout le monde descend.

Le MAK-France réaffirme son soutien au Président de l’Anavad et continue sa mission historique. Ce ne sont pas des complots comme celui-là qui dérailleront le train de l’avenir de la Kabylie

Abdenour AouchicheRetour ligne manuel
Vice-Président du MAK-France

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire