Les berbéristes kabyles ou comment tromper son monde

Depuis un certain temps, nous lisons et entendons certains kabyles nous chanter les louanges de l’amazirisme et nous le proposer comme la solution miracle à tous nos problèmes.

Certains croient naïvement que l’amazirisme est vraiment une option salvatrice, en revanche, il y a une catégorie qui ne veut rien d’autre que tromper son monde pour des raisons purement électoralistes.

Pour parler de l’amazirisme, nous devons d’abord savoir quelle entité fédérer avec telle autre.

Dans cette phalange d’utopistes malgré eux, ou consentants, nous retrouvons l’essence même du schmilblick kabyle.

A des degrés différents, l’ignorance de la chose politique et les ambitions purement personnelles rivalisent dans le domaine de l’absurde et de la science fiction.

J’ai rencontré des gens qui veulent une Kabylie qui comporterait toute l’Algérie. Cette option, même si elle est quelque peu farfelue, est du domaine du plausible (dans 100 ou 200 ans).

En revanche, j’ai eu affaire à certains amaziristes qui ambitionnent une Kabylie qui fédérerait des contrées allant de la vallée de Siwa jusqu’aux Îles Canaries.

Comme la course effrénée vers l’absurde est engagée, certains amaziristes refusant « la peau de chagrin » dans laquelle la Kabylie est confinée décideront que leur Kabylie ne s’étend pas seulement de la vallée de Siwa jusqu’aux Îles Canaries, mais du Sinaï jusqu’à l’Amérique !

Eh oui mes chers amis ! Les berbéristes demandaient à la Kabylie d’épauler tout le combat des Berbères de par la planète, certains amaziristes demandent à la Kabylie de mettre sous sa houlette tout l’Occident et quelques poussières.

En suivant leur raisonnement, vous constaterez que ce n’est pas d’emplois, de bien-être social, de développement ou de justice dont a besoin la Kabylie ! La Kabylie aurait besoin d’espace vital. [1]

Je n’interdis à personne de fabuler, mais je serais complice de cette fourberie si je ne signalais pas une marchandise avariée à ceux qui seraient tentés de l’acquérir.

Si nous restons dans le domaine du plausible je puis dire ceci :

1- Il est bien de savoir que dans l’état actuel des choses, une éventuelle forme fédérative de l’Algérie peut difficilement être autre chose qu’une façade.

2- Je suis persuadé que la démocratie est essentielle au fédéralisme, et que le fédéralisme ne prend son sens qu’au sein d’une démocratie.

3- Même si le fédéralisme valorise l’autonomie, il ne peut fonctionner sans solidarité. Où trouver cette dialectique constante entre l’autonomie et la solidarité en Algérie ?

Étant donné que la Kabylie est la seule région d’Algérie consciente de son identité régionale, il est difficile pour ne pas dire impossible de trouver une seule autre région avec laquelle la Kabylie pourrait former une fédération. Les dénominateurs communs font tellement défaut qu’il serait plus facile [2] de fédérer la Kabylie avec la région PACA ou la Septimanie de George Fréche qu’avec une autre région d’Algérie.

Démocratie :

Quelle est la région d’Algérie qui se bat pour la démocratie, les Droits de l’Homme, la justice sociale ou la liberté ?

Solidarité :

Quelle région d’Algérie est venue secourir la Kabylie quand les forces de répression du pouvoir central se sont abattues sur elle ? A part ceux qui se frottaient les mains et criaient « C’est bien fait ! », les autres sont restés muets.
Ils disaient et continuent à dire :

« La Kabylie ? Ah, cette région qui veut diviser l’Algérie ? Des traîtres à la solde de puissances occultes. Ils sont téléguidés par une main étrangère » etc.

Toutes les entités fédérales sont des démocraties : Ça va de nos domaines [3] américains (Canada, USA, Mexique, etc.), jusqu’à nos domaines plus proches (Allemagne, Suisse, Belgique, Espagne, etc.) Je défie quiconque de m’indiquer une fédération d’États non démocratiques !

Il ne faut plus jamais que le peuple kabyle soit berné par des utopistes ou des opportunistes. La Kabylie et le peuple kabyle ne doivent jamais se préoccuper ou dépenser leur énergie à autre chose que pour la Kabylie. Que ceux qui veulent la Kabylie du Sinaï jusqu’à l’Amérique aillent d’abord demander à Obama et à Ehud Olmert ce qu’ils pensent. A moins qu’ils comptent les envahir, cette option je ne l’ai pas encore considérée.

Juba

Notes

[1Un espace qui s’étendrait du Sinaï jusqu’à l’Amérique !

[2politiquement et non géographiquement

[3« Nos domaines » est juste une teinte d’humour

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire