Les dix commandements de la burqa

Trop de railleries à propos d’un tissu aussi sacré, sur la toile et partout ailleurs. J’ai envie de dire à tous et à toutes et ce, malgré mon athéisme : « un peu de respect à la différence quand même, ne soyez pas racistes et islamophobes, voyons ! Prenez exemple sur les autorités anglaises grâce à qui Londres est en phase de devenir le Londonistan des musulman et dont s’inspirent les autorités de certains pays comme La France du président chanoine qui se prosterne devant l’autorité du Vatican, voir le discours de St Jean de Latran, tout en londonistanisant le pays de Jules Ferry et de Jaurès au nom d’une « laïcité positive » ouverte aux quatre vents. Voilà la voie de la tolérance et la preuve de la disponibilité européenne à prouver le rejet d’un prétendu racisme montant dans sa version islamophobique. Cette Europe qui sort de son isolement intellectualiste et laïciste, lâche enfin Roshdi, rétrécie le champs d’action de Geert Wilders, condamne le caricaturiste Kurt Westergaard, oublie peu à peu Taslima Nasreen et encense les mérites de Tariq Ramadan. Pendant ce temps, des « extrémistes laïques » aigris et aveuglés par leur haine raciste à l’image de Simon Blumenthal, Sifaoui, Pierre Cassen, Anne-Marie Lizin, Siné, Riposte Laïque, Kabyles.net, Blog laïciste, Charlie Hebdo et d’autres, versent vainement dans une campagne islamophobe indigne de la grandeur de la démocratie occidentale.

La burqua, en débat un peu partout en Europe grâce à Dieu car, il n’y a pas si longtemps, nul ne pouvait prédire que le vieux continent serait amené un jour à débattre de ces choses là, comme tous les dérivés du voile islamique d’ailleurs, aux côtés de la barbe hirsute et du kamis, représente un signe de la vertu, de la pureté et de l’épanouissement de la femme musulmane. Plus la foi est forte, plus la femme musulmane se voile d’avantage et moins elle provoque la forte libido qu’Allah a accordée à son préféré, l’homme. Ainsi, si l’homme est attiré par cet être que le prophète Mohamet lui-même décrit comme « diminué mentalement et religieusement », la femme en l’occurrence, c’est toujours la femme qui est à l’origine du « péché » et de la dépravation de la société humaine car, l’on ne pourrait reprocher à l’homme la forte libido que la divinité lui a donnée !

Ainsi et pour permettre aux musulmanes pieuses et voilées de passer à la vitesse supérieure et aux sympathisantes européennes qui ignorent encore le mode d’emploi et la signification de cet habit qui voilera, inchallah, toutes les Elisabeth et autres Mireille, Catherine, Patricia, Céline… d’Europe et d’Amérique, voici, conçu pour vous mes sœurs, le mode d’emploi :

Les Dix Commandements de La burqa et dérivés.

JPEG - 20.6 ko

1- la burqa, de préférence de couleur sombre afin de susciter la frayeur enfouit dans l’inconscient des mécréants, se porte sur la tête, couvrant tout le visage en laissant une petite ouverture à la cornée. A l’intérieur, que vous soyez homme ou femme, cela ne regarde que la burqa.

2- Une fois installée sur votre corps, la burqa, votre carte d’identité spirituelle et idéologique, devra-t-être exhibée partout où vous soyez : dans la rue, au travail, à l’école, dans la mosquée évidemment et partout où l’avancée de l’islam le permet, en attendant d’autres conquêtes à venir car la mission de tous musulman ici-bas, c’est de répandre l’islam et la charia partout sur la planète. Incha allah !

3- En choisissant de porter la burqa, vous vous opposerez systématiquement à la mixité homme-femme, vous refuserez de serrer la main aux hommes, de leur « faire la bise » ; de toute manière, ça ne sera jamais une bise puisqu’il y’aura toujours ce tissu de la vertu entre votre joue et celle du mécréant.

4- Vous refuserez par le djihad, soft ou hard, de soutenir qu’une femme puisse être élue ou désignée pour gérer la collectivité en référence à la parole du prophète, que le salut soit sur lui, qui dit : « Maudit soit le peuple qui mettra son destin entre les mains d’une femme ».

JPEG - 18.4 ko

5- Vous intégrerez une organisation « caritative islamique » où vous aiderez vos frères et vos soeurs dans le travail de sensibilisation et de récupération des jeunes et des citoyens égarés sur les sentiers de la mécréance pour les ramener sur la voie d’Allah et grossir les rangs des femmes portant le voile sous toutes ses formes et des hommes imitant le prophète dans tous ses aspects ; physique et comportemental.

6- A travers la solidarité avec vos « frères » dans tous les pays, vous contribuerez dans l’oeuvre de l’expansion de l’islam par le djihad, soft ou hard, et ce, jusqu’à ce que tous les pays finissent par rejeter leur démocratie, leur laïcité, leurs lois humaines ainsi que toutes leurs foutaises impies comme l’égalité entre l’homme et la femme et adoptent enfin les lois d’Allah.

7- Vous serez l’épouse d’un frère à qui vous devez une obéissance sans faille et pour qui vous serez disponible et soumise sexuellement selon les recommandations de notre grande et unique vraie religion qui dit que « les hommes ont autorité sur les femmes en vertu de la préférence qu’Allah leur a accordé sur elles, et à cause des dépenses qu’ils font pour assurer leur entretien ». Sourate IV – verset 34. Aussi, vous ne vous opposerez point au besoin de votre époux de prendre d’autres épouses ; l’homme étant le préféré de Dieu, le tout puissant.

8- Vous raconterez partout que la burqa est votre choix et que vous êtes une femme épanouie et libre.

9- Vous ne sortez jamais sans que votre mari ne sache où vous allez et sans son autorisation. A défaut de quoi, vous êtes considérée apostate jusqu’à votre retour à la maison. Vous ne travaillerez point dans un milieu d’hommes ou mixte ; la dépravation occidentale et démocratique y est la règle. Sauf nécessité absolue, vous serez femme au foyer, votre homme subviendra à votre entretien. Votre mission sur Terre, en plus de la contribution à apporter à l’expansion de l’islam, sera celle que Dieu le tout puissant et miséricordieux, a décidé pour vous les femmes ; à savoir, être au service de l’homme, le satisfaire sexuellement car c’est de cela que dépend votre salut dans l’au-delà, et donner naissance au maximum de musulmans et de musulmanes que vous élèverez dans le stricte respect des valeurs de notre religion, la seule qui soit juste sur Terre, comme le démontrent ces éclairages :

Interprétant le verset 34 – Sourate IV, Ghazali affirme que « le mariage est une sorte d’esclavage, c’est-à-dire, que l’épouse est une esclave pour l’homme et lui doit une obéissance absolue » (Ghazâlî, op.cit.,2/56).

Pour étayer son opinion, il se réfère aux hadiths suivants, rapportés par al-Tirmizî, Abî Daoud et Ibn Mâja (Ghazâlî, op.cit.,2/57) :

« Un des droits de l’homme sur la femme est absolu. S’il convoite sa femme qui se trouve même sur le dos d’un chameau, elle ne pourra pas refuser. »

« Si un homme appelle sa femme pour son plaisir sexuel, elle devra obéir, même si elle est aux fourneaux »

« Si j’ordonne à quelqu’un de se mettre à genoux, je donnerai cet ordre à la femme de le faire devant son mari, car il jouit d’un grand droit sur elle »

Dans un autre hadith cité par al-Tirmizî et al-Hakim, Mahomet aurait dit au calife Omar

« Toute femme qui décède après avoir joui des bonnes grâces de son époux, entrera directement au paradis ».

10- Votre époux subit des pressions et le stress de l’extérieur. Il est naturel qu’il vous néglige, voire qu’il vous maltraite. Que votre homme vous frappe et que vous acceptiez cela, cela vous permettra de gagner l’estime de Dieu car votre obéissance à votre époux émanera de votre foi inébranlable en Dieu et son prophète, Mohamed, salla allhou alayhi…etc.

JPEG - 15.3 ko

Et vive l’Europe tolérante, compréhensive et ouverte… à l’islam-isme !!!

Allas Di Tlelli

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire