Les Kabyles et le syndrome de Stockholm

Les psychologues expliquent que les personnes prises en otage finissent par éprouver de la sympathie pour ceux qui les séquestrent. Il suffit, pour cela, que les ravisseurs aient parfois de petits gestes humains. Leurs victimes se concentrent alors sur le « bon côté » de ceux qui les détiennent et adoptent un comportement passif afin de s’attirer leurs bonnes grâces. C’est le célèbre syndrome de Stockholm.

Les Kabyles souffrent-ils du syndrome de Stockholm ? La question mérite vraiment d’être posée, et les psychiatres et les psychologues du monde entier sont invités à se pencher sur ce problème, parce que à voir l’état de la Kabylie et les Kabyles en ce moment la situation devient de plus en plus inquiétante, sinon comment expliquer la passivité des Kabyles après tout ce qu’il leur arrive depuis l’Indépendance (ou bien depuis leur prise en otage) ?

Depuis 1962 le pouvoir arabo-islamo-baathiste na pas cessé et n’a ménagé aucun effort pour détruire tout ce qui est kabyle a commencer par assassiner des hommes valeureux tels Abane, Krim, Matoub pour ne citer qu’eux et j’en passe la liste est longue et reste malheureusement ouverte parce qu’il y a eu les morts du printemps Noir. La seule riposte des Kabyles est de jeter quelques pierres sur les brigades et de scander des slogans pour demander l’enseignement de leur langue, la justice, la liberté du culte et le jugement de ceux qui ont assassinés les innocents de 2001 sur lesquels les gendarmes et la police ont tiré comme sur des lapins.

Que dire des KDS à plat ventre devant Bouteflika, président arabo-islamo-raciste, qui dès qu’ils sont au pouvoir envoient des miliciens kabylophobes afin de mieux nous détruire. Gendarmes, policiers, militaires, terroristes, salafistes, imams anti-kabyles venus directement du maquis sont grassement payer pour détruire chaque jour un peu plus la Kabylie et le mental des Kabyles.

Et pendant ce temps-là, les partis politiques d’opposition ne lèvent pas le petit doigt pour dire stop au massacre !

Jusqu’à quand allons-nous continuer à subir et supporter sans réagir ?

Jughurta des Ouadhias

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire