Les Kabyles, les os et le Hadj …

Se nettoyer l’ossature à la Mecque !

Oh Coran coran, livre sacré quand tu recommandais à tous les musulmans le pèlerinage a la Mecque que disaient et que pensaient les premiers convertis kabyles ?

En cette période des préparatifs et départs pour ce Hadj chez les musulmans, qui pour cette année se déroulera du 14 au 19 Octobre (9 au 14 Dul’hidja 1433) j’aimerais bien faire ressortir une très vieille expression de Kabylie à propos de ce pèlerinage, le 5e pilier de l’islam avec ce voyage à la Mecque et qui dit : Ah i men’naγ ad’slileγ iγsan-iw g w’uxam n Ṛebbi* littéralement pour : “Ah comme je désire aller me rincer les os à la maison de Dieu* (voir note)“ voulant dire par là comme beaucoup l’ont toujours compris ce désire intense d’aller à la Mecque pour se purifier moralement …souvent avant de mourir, comme Hadj ou pas , car ce voyage n’était pas possible à tant et tant d’entre eux.

Il faudrait peut-être ajouter à cela que personne dans le village n’ignorait que les personnes qui voulaient bien se laver le plus de tous leurs péchés, et se purifier l’âme avec ce pèlerinage à La Mecque n’étaient en fait pour la plupart que certains richissimes qui souvent ont fait toutes leurs fortunes sur le dos des autres, sans oublier de mentionner à cette autre vérité que notre système tribal de Kabylie n’y était pas pour rien non plus.

Le sens original de cette expression qui a été perdu pour ne pas dire a été mis aux oubliettes avec le temps, n’était en fait qu’un désir pour ne pas dire la formulation d’un vœux médical avec idée d’avoir une meilleure santé pour ne pas dire faire une cure de jouvence et revigorer son physique car à ce sujet il faudrait peut-être bien rappeler ici que nos ancêtres, comme d’ailleurs tous les autres Berbères qui se sont convertis ou pas à cette religion amenée par les Arabes de cette péninsule du Moyen-Orient, ont bien continué à garder leurs traditions, coutumes, et beaucoup de leurs croyances et idées à commencer par le fait d’ailleurs bien connu de tous ceux qui parlent encore le berbère locale de leur région et sans exception du pays où ils vivent, que les os formant la charpente de l’homme étaient la base de toute bonne santé physique puisque étant le support de tous ses membres et parties du corps. Et de là il n y a qu’un pas pour déduire logiquement en fait que cette expression, telle qu’utilisée par nos ancêtres en ces temps là, n’exprimait que le désir d’aller à “cette” Mecque, résidence et maison d’Allah, “ce” nouveau Dieu du Coran pour justement se rajeunir le corps physiquement en se purifiant et se nettoyant de toutes les saletés et autres maladies qui infectaient leurs os … et ainsi donc tous les membres du corps qu’ils supportaient .

JPEG - 64.5 ko

Et à ce sujet de liaison entre les os et la santé chez les Kabyles ne serait-il pas temps de rappeler ici à tous ces envahisseurs étrangers certaines de nos expressions depuis celle comme : Zur yiγes-is , « Il a de gros os » pour « Il est de bonne constitution physique, » ou bien encore Iγsan’is d izedganen, “Ses os sont propres” pour “Il est irréprochable” en passant par Ṣṣehan iγsan’is , “Ses os sont solides” pour “Il est en excellent forme“ … jusqu’à Ala ad ihzelen iγsan ikº , « Que tes os soient solides » expression de remerciements, souhaitant une bonne santé à la personne avec laquelle on parle .

Qu’ajouter de plus à cette expression kabyle qui dit « d’aller se laver les os à la maison de Ṛebbi pour ce pèlerinage à La Mecque recommandé par le Coran ? Rien de plus si ce n’est la vue de cette image récente des ces lieux saints comme préparés par le régime Saoudien pour le Hadj de cette année et des années futures, en y mettant tous les moyens modernes comme pour cette nouvelle ossature en acier bien solide pour tous ces pèlerins du monde entier qui accompliront ce voyage du Hadj comme par le Coran, ce livre soi-disant sacré qui lui, tout aussi paradoxalement est toujours resté inchangé depuis plus de 14 siècles, laissant à d’autres tout les plaisirs de commenter sur ce monopole de l’Arabie saoudite avec les chiffres d’affaires astronomiques de ce « Business » religieux qu’ils ont toujours tenu de tout an, représentant parait-il quelques 7% du revue national du royaume soit quelques 40 biillions (basé sur chiffres l’année 2012) et donc comme dirait l’autre Kabyle toujours cloué chez lui …c’est juste une autre histoire « d’os » et de zéros.

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

(*) Note : le mot Ṛebbi en Kabyle a de tout temps été le mot désignant Dieu et ce bien avant l’apparition des religions monothéistes. D’ailleurs ce mot a été conservé et est toujours utilisé tout aussi paradoxalement dans le langage, indépendamment de la religion à laquelle les gens se sont convertis désignant encore aujourd’hui en Kabylie aussi bien Allah ce Dieu du Coran et des Musulmans que Sid’na ƹissa pour les Chrétiens c’est à dire Jésus-Christ , le père le fils et le Saint Esprit entités introduites bien avant l’Islam, ces deux religions ayant apparues des milliers d’années après le début de la civilisation berbère et donc celle des kabyles .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire