Les mosquées et vos dinars

Commentant le chiffre de 15.000 mosquées existant en Algérie, Abdellah Tamine, chargé de la communication au ministère des affaires religieuses, affirme, il y’ a une année, avec un air vantard :

« C’est comme si l’on avait construit une mosquée par jour depuis 1962. Un record mondial ! »

Oubliant de dire que c’est là l’unique record dont peut se targuer notre pays et surtout combien d’argent cela a coûté au contribuable.

M. Tamine parle d’un projet de 3000 autres mosquées à travers le territoire national, ce qui mettra notre « record mondial » hors de portée puisqu’il sera porté à 19 000 mosquées, sans celles « non déclarées » donc clandestines et les centaines de salles dites « de prières » notamment dans les cités universitaires et les campus.

Le contribuable saura-t-il un jour combien lui aura coûté la construction, l’entretien, … de toutes ces mosquées, zaouias, écoles coraniques…etc. ?

Le chargé de la Com. au ministère des affaires religieuses n’en a évidemment pas abordé ce volet de la question, mais affirme toutefois que la direction des affaires religieuses de la wilaya octroie environs 400 000 D.A. tous les deux (02) ans à chaque association de mosquée.

Petit calcul mental : En multipliant la valeur de cette subvention (400.000 D.A.) par le nombre d’associations en prenant en considération le nombre de mosquées existantes (15.000), on obtiendra le vertigineux chiffre de 600 Milliards de centimes de dinars alloués aux associations de mosquées tous les 730 jours !

Ce chiffre, atteindra les 760 Milliards de centimes tous les 2 ans quand les 3000 nouvelles mosquées seront achevées et dotées elles aussi de leur associations.

Cela reviendra à dire, que dans les vingt (20) prochaines années, L’État aura alloué le chiffre astronomique de… 7600 Milliards de centimes à ces associations.

Quand les quelques associations (sportives, culturelles, scientifiques et citoyennes) perçoivent des subventions misérables, on ne devra plus se poser des questions sur les raisons du déclin de la culture et de son tissu associatif, mais plutôt sur l’objectif inavoué de ce traitement de faveur.

Nous avons appris également que la wilaya de Tizi Ouzou détient le record d’Algérie en la matière puisqu’elle compte pas moins de 7131 mosquées, un chiffre supérieur au nombre de mosquées de plusieurs pays arabes comme la Syrie, le Liban, la Tunisie, le Qatar…

Ce n’est pas tout puisque, cela n’étant pas suffisant parait-il, près de 4000 autres mosquées y seront construites incessamment ; ce qui portera le record national de notre département (wilaya) à… 1131 mosquées !

Cela dit, si on rajoute le nombre de mosquées des autres départements de la Kabylie (Bouira, Béjaïa, La partie kabyle des départements de Sétif, de Bordj Bou Arreridj, de Boumerdès), nous sommes en mesure de constater que près de 80% des mosquées d’Algérie sont en Kabylie ! Pour quelle raison ? Pour quel dessein ? Surtout que tout le monde sait que la population est la moins attachée à la religion en Afrique du Nord…

A titre de rappel, les autres records de la Kabylie ne sont-ils pas ceux du nombre des sans-emploi, de cas de suicides, de personnes kidnappées…

Qui dit mieux !

Allas DI TLELLI

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire