Les perfidies de la présidente intégriste du parti algérien Équité et Proclamation Naima Salhi

Quand la femme devient une femelle, c'est l'espèce animale qui exulte.

(Kabyles.com) — Amir DZA Deutschland revient, dans une nouvelle vidéo, sur un autre scandale en lien avec Naima Salhi, la présidente du Parti de l’Équité et de la Proclamation (PEP), pour lui demander cette fois de cesser de parler au nom de la jeunesse algérienne puisque le fils de cette dame est un demandeur d’asile en Allemagne. Il entame son intervention comme suit :

Bonjour frères et sœurs, j’espère que vous allez bien. Avec vous Amir DZA Deutschland, de l’Allemagne, je vais vous parler d’un sujet d’actualité, sensible et très virulent. Il s’agit de la présidente du parti politique l’Équité et Proclamation (PEP) agrée par le ministère de l’intérieur algérien ainsi devenue représente de l’Algérie. Comme les autres chefs de partis, elle parle surtout au nom de la jeunesse algérienne.

Il poursuit:

Naïma Salhi, présidente du parti Équité et Proclamation, cette vidéo est un cadeau pour vous, pour les services secrets algériens, pour les autorités concernées, le ministère des affaires étrangères, le ministère de l’Intérieur et pour tout responsable en qui reste encore un brin de compassion pour cette Algérie. C’est un scandale accablant !

Amir DZA Deutschland est scandalisé par les manœuvres et les discours sordides de la représente du PEP. Le fait qu’elle soit encore à la tête d’un parti politique est une atteinte à l’image de l’Algérie. Une aberration.

Madame la présidente du parti Équité et Proclamation, Naïma Salhi, ton fils Amir, né 23 décembre 1998, est un demandeur d’asile parmi les réfugiés syriens, afghans et des autres nations à Bremen, au nord-ouest de l’Allemagne. D’autres informations sont accessibles en prenant contact avec le centre des réfugiées de la ville de Bremen. Le fils en question a décidé de ne plus retourner en Algérie depuis six mois maintenant.

Une pseudo-politicienne adepte de l’à-plat-ventrisme!

Vous nous parlez de la jeunesse et vous parlez au nom de la jeunesse algérienne mais voilà que votre fils est un demandeur d’asile en Allemagne. Si les autorités allemandes vont découvrir que ce gars est le rejeton d’une présidente d’un parti politique algérien ça va être sans doute une grande bavure et un scandale. Il bénéficie d’un programme étatique d’apprentissage de l’allemand, subventionné par les contribuables germaniques, a-t-il conclu.

Dans une précédente publication sur Youtube et Facebook, Amir DZA Deutschland a reproché aussi à Naima Salhi sa proximité avec Abou Djara Soltani, l’ancien premier responsable national du Mouvement de la société pour la paix (MSP), partisan du troisième mandat de Bouteflika en 2009 et accusé de crimes contre l’humanité. Il est aussi important de rappeler que suite à son soutien solennel au président autoproclamé et mort-vivant Abdel Aziz Bouteflika, la plupart des membres du MSP ont quitté le parti pour fonder le 16 avril 2009 le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) placé par les pays occidentaux comme organisation terroriste.

Les délires et les dérives de Naima Salihi sont innombrables, elle va jusqu’à traiter sur les plateaux des chaines de  télévision les jeunes algériens de bâtards, les hommes d’obsédés sexuels et les femmes de source de péchés et d’adultère en s’appuyant sur une sourate coranique où Allah a fait référence à la femme en prélude.

Naima Salihi et l’anti-kabylisme :

Jadis, c’était la France coloniale qui traitait nos valeureux soldats d’agitateurs, de bandits et de terroristes parce qu’ils ont refusé la tyrannie, l’assimilation et l’asservissement. Aujourd’hui c’est une représentante politique algérienne qui traite un brave homme, le président du MAK-Anavad mass Ferhat Mehenni en direct à la télévision, de terroriste qu’il faut abattre.

Naima Salihi est une intégriste islamiste disent certains :

Naima Salhi n’a jamais soufflé un mot contre le sanguinaire Madani Mezrag qui a avoué publiquement ses crimes durant la décennie noire en déclarant sans gêne et dans les moindres détails ses assassinats. Elle n’a pas non plus condamné les violents prêches de l’imam intégriste Abdelfatah Hamadache Ziraoui ni ceux de Ali Belhadj et de Abassi Madani, ni les massacres perpétrés par les généraux de l’armée algérienne.

Naima Salihi est une sociopathe disent d’autres: 

Si elle se dresse impulsivement contre les rédempteurs de la Nation kabyle libre c’est tout simplement parce qu’elle est une victime d’une politique chaotique tirée des plans à la veille de l’indépendance par un régime algérien illégitime, délinquant et violent. Elle mérite tout simplement qu’on l’interne dans un asile psychiatrique.

Boualem Afir.

Scandale le fils de Naima Salhi, la présidente du Parti de l'équité et de la proclamation (PEP) est un réfugie politique en Allemagne ! vidéo a voir

Posted by L'inspecteur Fakou on Monday, March 7, 2016