L’islam et la peine de mort

Ayant lu le Coran, des hadiths et la Sira, je puis vous assurer que la préservation de la peine de mort est trop insuffisante pour une « bonne » pratique des préceptes islamiques.

Dans une hypocrisie consensuelle, les cheikhs et autres « docteurs » de la foi ne nous disent pas tout. Leur réaction à une proposition du RCD, – proposition que je salue au passage -, d’abolir la peine de mort en Algérie est quelque peu salutaire. Elle a le mérite de remettre les pendules à l’heure et de nous éclairer sur les desseins que nous réserve une république islamique, ou tout simplement un Etat où est appliquée la charia.

Ce que les cheikhs et les « docteurs » de la foi ne nous disent pas (ou c’est juste une question de temps), c’est que même la lapidation et l’esclavage sont des obligations du Coran et de la Sunna.
Les grands cheikhs et « docteurs » de la foi n’ignorent pas que beaucoup de sourates sont inapplicables et caduques sans l’esclavage et la possession des esclaves.

Allons-nous rétablir l’esclavage et instaurer la lapidation comme moyen punitif ? Si vous posez la question à ces cheiks, la réponse sera un retentissant OUI. Oui, parce qu’un non serait un reniement d’une grande partie du Coran, des hadiths et de la Sunna. Gratter un peu plus le vernis islamiste et vous découvrirez la monstruosité qui se cache en dessous.

Je vais vous citer quelques sourates pour étayer un peu plus mes dires. Retour ligne automatique
Sourate 4 – An-nisa’ (Les Femmes)

3. Et si vous craignez de n’être pas justes envers les orphelins… Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d’injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).

24. Et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d’Allah sur vous ! A part cela, il vous est permis de les rechercher, en vous servant de vos biens et en concluant mariage, non en débauchés. Puis, de même que vous jouissez d’elles, donnez-leur leur mahr, comme une chose due. Il n’y a aucun péché contre vous à ce que vous concluez un accord quelconque entre vous après la fixation du mahr. Car Allah est, certes, Omniscient et Sage.

25. Et quiconque parmi vous n’a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. Allah connaît mieux votre foi, car vous êtes les uns des autres (de la même religion). Et épousez-les avec l’autorisation de leurs maîtres (Waliy) et donnez-leur un mahr convenable ; (épousez-les) étant vertueuses et non pas livrées à la débauche ni ayant des amants clandestins. Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent l’adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées. Ceci est autorisé à celui d’entre vous qui craint la débauche ; mais ce serait mieux pour vous d’être endurant. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

92. Il n’appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n’est par erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu’il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci n’y renonce par charité. Mais si [le tué] appartenait à un peuple ennemi à vous et qu’il soit croyant, qu’on affranchisse alors un esclave croyant. S’il appartenait à un peuple auquel vous êtes liés par un pacte, qu’on verse alors à sa famille le prix du sang et qu’on affranchisse un esclave croyant. Celui qui n’en trouve pas les moyens, qu’il jeûne deux mois d’affilée pour être pardonné par Allah. Allah est Omniscient et Sage.

N’oubliez pas de marier vos filles dés l’âge de 9 ans ceci afin que la Sunna soit suivie.

Quelques hadiths pour terminer :

Le messager d’Allah a dit :
Que la malédiction d’Allah soit sur le voleur qui a volé un œuf et que sa main soit coupée, ainsi que sur celui qui vole une corde et que sa main soit coupée.  » (récit d’Abu Huraira, Muslim XVII 4185)

L’envoyé d’Allah a dit :
Quand un homme célibataire commet l’adultère avec une femme célibataire, ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an. Dans le cas où ils sont mariés, ils recevront cent coups de fouet et seront lapidés à mort. » (récit de Ubada b. as Samit, Muslim XVII 4191)

« Celui qui quitte la religion de l’islam, tuez-le. » (récit d’Ikrima, Bukhari LXXXIV 57)

Le messager d’Allah a dit :
J’ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. » (récit d’Abu Huraira, Muslim I 29)

« L’apôtre d’Allah a dit :
Sache que le paradis est à l’ombre des épées. » (récit d’Abdullah bin Abi Aufa, Bukhari LII 73)

Le Prophète a dit :
J’ai regardé le paradis et j’ai trouvé que les pauvres gens formaient la majorité des habitants ; j’ai regardé en enfer et j’ai vu que la majorité des habitants étaient des femmes.  » (récit d’Imran bin Husain, Bukhari LIV 464)

L’apôtre d’Allah a dit :
S’il y a un signe maléfique quelque part, c’est dans la femme, le cheval ou la maison.  » (récit de Sahl bin Sad Saidi, Bukhari LII 111)

L’apôtre d’Allah a dit :
Aucun musulman ne mourra sans qu’Allah n’admette à sa place un juif ou un chrétien dans le feu de l’enfer. » (récit d’Abu Burda, Muslim XXXVII 6666)

« Khadija est morte trois ans avant que le Prophète parte à Médine. Il y est resté environ deux ans et il se maria ensuite avec Aisha qui était une fillette de six ans ; elle était âgée de neuf ans quand il a consommé le mariage » (récit du père de Hisham, Bukhari LVIII 236)

« Mon oncle a présenté à l’apôtre d’Allah le cas d’une personne qui pensait avoir lâché un pet durant la prière. L’apôtre d’Allah a répondu :

Il ne doit pas abandonner la prière, à moins qu’il n’entende un bruit ou qu’il sente quelque chose. » (récit d’Abbas bin Tamin, Bukhari IV 139)

« On a dit à Salman :
Votre Prophète vous a tout appris, même en ce qui concerne les excréments.
Il répondit :
Oui. Il a nous a interdit de faire face à la qiblah au moment de déféquer ou d’uriner et de nous nettoyer avec la main droite, avec moins de trois pierres ou avec du crottin ou un os. » (récit de Salman al Farsi, Dawud I 7)

« Um Sulaim, femme d’Abu Talha est venue voir l’apôtre d’Allah et a dit :
Apôtre d’Allah ! En vérité Allah n’est pas honteux de te dire la vérité. Est-il nécessaire pour une femme de prendre un bain après qu’elle ait eu un rêve humide ?
L’apôtre d’Allah répondit :
Oui, si elle a remarqué un afflux de sécrétion.  » (récit d’Um Salama, Bukhari V 280)

L’apôtre d’Allah a dit :
[… ] Celui qui se réveille de son sommeil doit laver ses mains avant de les mettre dans l’eau pour les ablutions, parce que personne ne sait ce que ses mains ont fait pendant le sommeil. » (récit d’Abu Huraira, Bukhari IV 163)

L’apôtre d’Allah a dit :
Celui qui garantit (la chasteté de) ce qui est entre ses mâchoires et entre ses jambes (c’est-à-dire la langue et les parties intimes), je lui garantis le paradis.  » (récit de Sahl bin Sa’d, Bukhari LXXVI 481)

L’apôtre d’Allah a dit :
Il y a de la souillure sexuelle sous chaque poil donc lavez les poils et nettoyez la peau.  » (récit d’Abu Hurayrah, Dawud I 248)

Le Prophète des musulmans a dit :
Bailler vient de Satan et si quelqu’un baille, il doit contrôler le plus possible son bâillement parce que s’il fait « ha » alors Satan se moquera de lui. (récit d’Abu Huraira, Bukhari LIV 509)

« Le Prophète est sorti avec les gens pour invoquer Allah afin que la pluie vienne. Il se leva, invoqua Allah pour la pluie, se tourna vers la qibla, retourna sa cape et il plut. » (récit d’Abas bin Tamim, Bukhari XVII 135)

’Uqba bin Al-Harith a dit :
« An Numan ou son fils a été amené devant le Prophète accusé d’ivrognerie. Alors le Prophète ordonna à tous les hommes présents dans la maison de le battre. Ils l’ont tous battu et j’ai été un de ceux qui l’ont battu à coups de chaussures. » (récit d’Uqba bin Al Harith, Bukhari LXXXI 765)

L’apôtre d’Allah a dit :
« Celui qui joue aux échecs est comme celui qui teint sa main avec de la viande et du sang de porc.  » (récit de Buraida, Muslim XXVIII 5612)

Ne tentez pas de taxer mes sources d’islamophobes, vous n’y arriverez pas !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*