Ma mère et mon chat Moosh… une guerre sans merci

(Ma mère déteste les chats et mon chat déteste les vieilles femmes)

Avant-hier ma mère a sorti de la viande du congélateur et l’a laissée sur le potager. Elle est sortie chez les voisins et à son retour la viande avait disparu. Elle prend l’assiette et elle me regarde avec toute la naïveté d’une femme de 75 ans :

- Elle est où la viande que j’ai laissée ici ?
- Je ne sais pas ! je donne ma langue au chat ! Demande-lui !
- Ahhhh ? Achmata ! Il n’a pas honte de nous laisser comme cela…
- Apparemment non ! Tu as oublié que les chats mangent de la viande ?
- Je suis seulement partie une demi-heure.
- Je suis certain qu’il t’a cherchée pour te demander la permission de la manger, mais tu n’étais pas là.
- Mais… elle était congelée.
- Ah ! Alors il ne l’a pas mangée, il lui a seulement changé de place. Il l’a mis dans son estomac pour la décongeler. Je suis convaincu qu’il va te la rendre. Regarde dans les tas de sable, c’est généralement là qu’il dépose tout ce qu’il emprunte.

C’est toujours adorable de voir la confusion sur le visage d’une femme même de cet âge. Il ne faut pas beaucoup pour semer l’expression de la perplexité sur le visage d’une femme et un chat qui vole de la viande est une raison comme une autre.

- Quelle idée d’avoir un chat qui vole dans sa maison…
- Je voulais prendre un chat qui ne mangeait pas de viande, mais je n’arrivais pas à trouver des souris en plastique…
- Barka barka ! je te parle d’un chat voleur. Tu ne peux rien laisser dehors.
- Mon chat n’est pas un voleur ! L’assiette dans laquelle tu as laissé la viande était l’assiette dans laquelle il mangeait avant tu n’arrives. Il a simplement cru que tu lui avais fait une offrande.
- Et le sachet en plastique dans laquelle elle était… il y avait pourtant un nœud ?
- J’ai oublié de te dire que mon chat sait comment défaire les nœuds… il défait tout le sachet et laisse le nœud intacte pour le réutiliser.
- Tu es aussi fou que ton chat… je te fais des piments à manger, il n’y a plus que cela.
- Aken ! Et ceux-là … tu peux les laisser dans la même assiette, il va croire que tu te fous de sa gueule et s’il les mange, tu auras enfin ta vengeance.

Hmimi Brahimi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire