Meziane Mezdad Libéré, Lounis Aliouat opéré…

Arrêté par la police algérienne, le jeune kabyle Meziane Mezdad, auteur présumé de la vidéo montrant des policiers, en civil et en tenues, traînant sauvagement sur la chaussée, un jeune kabyle inanimé et s’acharnant avec une rare violence sur d’autres jeunes kabyles pacifiques, vient d’être libéré après une pression populaire grandissante à travers les réseaux sociaux et autres.

Nous avons appris également, que l’autre motif de son arrestation et le fait que le jeune Meziane Mezdad aurait également une vidéo où il a pris en flagrant délit les éléments des brigades de la répression (Police) qui saccageaient et volaient le siège de l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis de Tizi-Ouzou, acte attribué injustement aux manifestants kabyles par une certaine presse et une partie de la population locale qui a été induite en erreur par la désinformation et la manipulation du régime.

Le Pouvoir algérien panique, ses brigades de répression, selon le témoignage d’un jeune manifestant qui a été arrêté le 20 avril avant d’être libéré après un interrogatoire, connaissent des tensions palpables entre certains policiers kabyles et leurs collègues arabes. La libération du jeune Mezdad est une preuve que la Kabylie unie, rassemblée, solidaire et déterminée à se libérer du joug colonialiste, est plus forte que toutes les armées de toutes les tyrannies.

La libération de Meziane Mezdad est une victoire de la Kabylie qui se libère.

Sur un autre plan, le jeune kabyle, Lounis Aliouat, touché, à bout portant, à l’œil droit d’une balle caoutchoutée, lors des événements du 20 avril, signalé, le jour même, dans notre compte-rendu, a été, sur le coup, évacué au niveau d’une clinique privée qui se trouvait à quelques mètres du brasier, avant d’être évacué au niveau du CHU Neddir pour être transféré ensuite au Sanatorium de Belloua où il a été opéré. Beaucoup de citoyens se sont rendus à son chevet pour s’enquérir de son état et lui exprimer leur solidarité. En outre et à travers une délégation, le MAK est la seule organisation politique à s’y rendre pour apporter un soutien d’une autre dimension au jeune Lounis.

JPEG - 36.2 ko

Allas DI TLELLI

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire