Ne peut plus pouvoir dormir même chez soi

Avec ces dernières nouvelles du président Boutef, le 1er Calife algérien qui fait un autre voyage à l’hôpital du Val de Grâce en France dans les conditions où il est, et parait-il d’après certains bruits juste parce qu’il ne peut plus si bien dormir chez lui, je suis, par un hasard fortuit, tombé sur cette vieille expression qui dit : “Kul-ci yeggan ala tabenεemmețț d’wamam“, littéralement pour : “toutes choses prennent du sommeil (doivent se reposer) sauf l’intimité et les eaux courantes “, expression qui évidemment m’a fait penser à son petit frérot Saïd, car il faudrait peut-être faire remarquer que dans notre langue kabyle le mot tabenεemmețț désigne cette intimité familiale et relative à quelqu’un de ses proches.

JPEG - 57.1 ko

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire