Petit coup de maître

C’est avec une fierté émue que la mère et le père nous montrent les articles des journaux locaux, dont un intitulé « Farid Oucherif attire tous les regards ».

Farid Oucherif, jeune Kabyle et citoyen Allemand, a en effet réussi un petit coup de maître à Letter, commune proche de Hanovre où sa famille, fuyant comme tant d’autres le terrorisme en Algérie, est venue s’installer en 1989. Seul candidat du FDP, il réussit à décrocher un siège au conseil communal où il se retrouve dans l’heureuse position de désigner le maire en donnant sa voix au SPD ou au CDU sortis ex aequo des élections. Comme dans toute sa démarche, Farid procède de manière méthodique en mesurant la proximité des politiques de l’un et de l’autre parti par rapport à celle du FDP. Il opte finalement pour une coalition avec le CDU et prend en charge les fonctions de second adjoint au maire. Au-delà de la conjoncture, c’est surtout à son travail et à sa volonté que le jeune homme doit son succès. À côté de sa préparation au bac et des activités liées à sa fonction de président des Jeunes libéraux de Hanovre-Campagne (21 communes), le jeune lycéen a conçu et réalisé tout seul sa campagne électorale, imprimant et distribuant lui-même ses tracts, faisant du porte-à-porte pour discuter avec les gens … Des moyens dérisoires, en comparaison avec les machines électorales des deux autres partis en lisse, Outre le développement économique de la commune et la formation, Farid – et ce n’est pas un hasard – entend travailler sur tous les plans à l’intégration et contre la marginalisation des étrangers.

Ce qui nous a fait particulièrement plaisir dans son « programme personnel » c’est le « je n’oublierai jamais la Kabylie » qui fusa spontanément lorsque la discussion porta sur le sujet.

Bonne continuation, Farid
Aseggwas ameggaz 2007
Alles Gute für 2007 !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire