Quelle est la place des handicapés dans la société kabyle

Un coup de gueule, suite au titre d’un article rédigé par Saïd F. et publié sur le site Tamurt, qui ne présage rien de louable pour une future société kabyle.Retour ligne automatique
La Kabylie souffre des inégalités sur différents domaines, elle devrait être le porte flambeau d’idées novatrices et égalitaires.Retour ligne automatique
Hélas, à la veille de Yennayer 2964, les organes officiels du président auto-couronné, diffusent des messages rabaissants pour notre cause et humiliants pour nos frères et sœurs kabyles différents.

Retour sur un réel problème de sémantique, qui engage tout un peuple !

Comme disent nos amis du Canada, où les températures gèlent ces derniers jours : Retour ligne automatique


« Je suis plus capable ! »Retour ligne automatique


Oui, je suis plus capable de lire des articles, dans la presse dédiée aux Kabyles, des niaiseries à l’échelle des olympiades.Retour ligne automatique
Tamurt excelle dans ce sport qu’est « Le titre dont on se serait bien passé« .

Je me suis attardé sur l’article rédigé par Saïd F, dont le titre, qui a priori semble séduisant, est bien plus perfide qui n’y paraît :


« L’Algérie, un pays dirigé par un infirme incapable »

En Kabylie, de nombreuses personnes sont malades. Retour ligne automatique
Nos compatriotes souffrent de différents maux.Retour ligne automatique
Le diabète est un des fléaux, le cancer et bien d’autres troubles physiques galopent sur nos terres.

Une maladie peut se transformer en handicape perpétuel, surtout avec :Retour ligne manuel
- Un système de santé déficient, Retour ligne manuel
- Des hôpitaux écœurants, Retour ligne manuel
- Un manque de médicaments édifiantRetour ligne manuel
- Une médecine à double vitesse, selon le pécule à la banque…

Qui n’a jamais connu cela ?Retour ligne automatique
Qui n’a jamais été confronté à l’inévitable ?

Ou bien une naissance avec un enfant ayant une malformation : cécité, troubles moteurs, asthénie, surdité, maladie génétique, etc.Retour ligne automatique
Qui n’a jamais eu des soucis pour pouvoir trouver des solutions quasi-inexistantes, pour ces enfants différents, mais pas indignes de vie ?Retour ligne automatique
Ces enfants qui deviendront des adultes… adultes qui seront toujours considérés comme des moins que rien, à qui on interdira d’ouvrir ne serait-ce qu’un compte en banque… Retour ligne automatique
Des enfants et adultes sujets à moqueries toute leur vie…Retour ligne automatique
Et bien Tamurt entretient ce type de pensée arabique. Oui arabique !

Un handicapé, un orphelin, une femme divorcée… tous des moins que rien qu’on peut rabaisser plus bas que terre ?

Tamurt a dénoncé la politique de Boutefli-khra, et nous ne pouvons que les encourager dans ce sens : Bravo ! Bravissimo !

Là n’est pas le point de discorde, que l’on s’entende bien, M. Saïd F.Retour ligne automatique
Mais était-il utile de mettre un titre stigmatisant et amalgamant des centaines de milliers de personnes ?

Un handicapé est aussi handi-capable ! Qu’on se le tienne pour acquis !Retour ligne automatique
Boutef oui c’est un nul sans scrupule, sa clique moribonde n’en a que faire de nous autres, on le sait depuis… au minimum 1962… Oui 1962 !

Il a tiré sur nos enfants, il fout le feu à nos maisons, ils nous laissent mourir sous 3 mètres de neige ou lorsqu’il y a des séismes ils laissent nos corps se putréfier… il embrigade les cerveaux de nos enfants avec un système éducatif des plus aliénants…Retour ligne automatique
On le sait et on en a assez. Retour ligne automatique
On dit stop à ces magouilles politico-financières arabo-islamistes…Retour ligne automatique
Stop à l’occupation de nos terres !Retour ligne automatique
Mais était-il utile, monsieur l’auteur de votre article, de mettre un titre, qui rabaisse toute une partie de notre communauté à l’échelle de ce magouilleur ?

D’après ce titre une personne différente serait forcément un Bouthefli-khra en puissance ?Retour ligne automatique
Avez-vous conscience du message diffusé :Retour ligne manuel
- A la communauté kabyle à rallier ?Retour ligne manuel
- Aux Kabyles de la diaspora ?Retour ligne manuel
- A la communauté internationale ?Retour ligne manuel
- Aux personnes différentes qui militent chez elles, à leur échelle, aux travers du web ?Retour ligne automatique
Oui M. Saïd F. les êtres malades ou souffrants d’un handicap sont des militants en puissance !

Avec de tels titres, vous nous faites un tort considérable, et je comprends mieux à présent pourquoi nous ne seront jamais entendus ! Car la société préconisée sera inégalitaire et perpétuera un dénigrement des personnes différentes, à coups de mots comme vous le faites voire à coups de bâtons !

Tamurt se veut un organe officiel et vous faites de la discrimination fascisante sur le physique ou l’état de santé d’une personne.

Réfléchissez à votre propre communauté : Ne vous êtes vous jamais posé la question des mariages endogames et des anomalies qui ont pu déboucher sur la santé de notre société ?Retour ligne automatique
Ou encore tout l’héritage du à la malnutrition durant la guerre de libération, qui ont eu un impact sur la santé de nos enfants ?Retour ligne automatique
Comment voulez-vous mettre en place une future société basée sur l’égalité des chances, car tajmaat serait très égalitaire, tout en niant de nombreux Kabyles en les excluant de la sorte ?

Votre titre se voulait détonnant, il nous a juste révélé le fin fond de la noirceur de votre âme.

Nous ne sommes plus au temps des Romains, où ces derniers tuaient les enfants différents, mais apparemment les Romains ont laissé sur nos terres des excréments résiduels dans la pensée générale persistante.

N’oubliez jamais, la maladie n’épargne personne… jusqu’au dernier souffle !


Capture d’écran du site Tamurt.info :

JPEG - 98.1 ko

Lire l’article en question : tamurt.info/l-algerie-est-le-seul-pays-dirige-par-un-handicape,5179

N.B. : vous remarquerez que dans l’url de cet article, le titre d’origine était « L’Algérie est le seul pays dirigé par un handicapé ». L’auteur a sans doute pensé que le mot infirme était un moindre mal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire