Qu’est-ce que la Kabylie ? Le climat

Un hiver rigoureux, un printemps doux et pluvieux, un été chaud et sec, un automne tiède et modérément arrosé. Une pluviosité annuelle évaluée à 1.000 mm en moyenne. Cependant, les villages kabyles manquent d’eau en été. Un seul barrage, celui de Kherrata, sur l’oued Agrioun.

Les premières pluies tombent en octobre, la première neige dès la mi-novembre. Ensuite, jusqu’à la mi-février, pluie et neige alternent. Certains hivers, la couche de neige mesure un mètre à Fort National, davantage à Michelet. Le Djurdjura scintille de blancheur de décembre à fin avril.

La température varie entre zéro et treize degrés en hiver. A partir de la mi-février, le froid s’atténue : on dit que les animaux ne le sentent plus (yefegh usemid el mal.)

Quand la neige commence à fondre sur les toits, elle forme au débouché des tuiles des stalactites en forme de pic à glace (izelvac.)

Le printemps débute en mars et dure jusqu’à fin juin. Progressivement, la température s’adoucit. Il neige parfois en mars ou avril. Mars peut subir des journées de grosse chaleur. Juin n’est pas à labri d’un bref retour du froid.

Le printemps éclate dans toute sa splendeur au mois de mai. La végétation explose. Les prairies se couvrent de tapis multicolores ou dominent le blanc et le jaune des marguerites, se piquent du sang vif des coquelicots. Les figuiers et les frênes se parent d’un épais feuillage. Une eau claire enfle les ruisseaux. Le soir et pendant la nuit, on perçoit le grondement des cascades.

Juillet – août – septembre : l’été (anevdu) resplendit. Le mois de juillet offre un peu de fraîcheur, la nuit. En août survient la première canicule (esmayem unevdu.) Ce mot vient peut-être du mot latin summum.

La température devient supportable au-delà du 20 août. Cependant, le mois de septembre connaît des pics de chaleur (esmayem elexrif.)

L’automne est bref (octobre – novembre.) C’est la saison de la rentrée scolaire (1er octobre) et des grenades. Le vert tendre du regain remplace le jaune sec de l’été.

Hocine Benhamza

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*