Quoi de plus normal ?

Il y a une expression kabyle qui dit : Am ajḥiḥ, aken ițțimγuṛ ig țțejiḥ., littéralement pour « C’est en grandissant que le petit âne s’abrutit« .

Le mot ajḥiḥ (ânon) donc le petit de cet animal bien connu, est utilisé pour dire que certaines choses ou concepts resteront tels quels pour ne pas dire inchangés où immuables comme exprimé par l’expression française : « Chassez le naturel, il reviendra au galop« , où encore « Rien ne rectifie un mauvais naturel » et dans une certaine mesure, dire avec nuance de « ne pas se fier à certaines apparences » tout en notant qu’ici la phrase ig țțejiḥ de l’infinitif du verbe jaḥ pour « sortir du droit chemin, être perdu » qui exprime aussi dans la langue kabyle l’abrutissement car on ne fait que des bêtises évidemment !

JPEG - 24.2 ko

ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire