Réparer, coudre et se la boucler

L’image de cette dame avec ses “jeans” déchirés devenus à la mode depuis déjà un certain temps me rappelle cette vieille expression de Kabylie qui dit : Xiḍ aceṛigº-ikº uqvel ad ikemmel littéralement pour “Couds (répare) ta déchirure avant qu’elle ne s’agrandisse“, ce que font généralement les gens de tous les pays du monde
 et bien sûr en Kabylie puisque de tout temps il a toujours été très mal vu de porter un vêtement ayant une déchirure quelle que fût sa dimension.

JPEG - 77.9 ko

Il faudrait peut-être aussi mentionner ici que dans cette expression au masculin (usgae de “ikº” au lieu “im“ ), “Xiḍ“ pour “couds” à l’impératif, prend le sens de “fermer“ pour, cas de le dire vulgairement “boucler sa bouche”, car cette expression se dit surtout à ceux qui parlent mal d’autrui sans regarder leurs propres défauts … bien connu comme le dit l’expression “voir la paille dans l’œil du voisin et ignorer la poutre qu’on a dans le sien“.

Ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*