Spectacle de Haddad Fateh à Montréal

Haddad Fateh a annulé son spectacle

Montréal (Kabyles.com) —c’est pour des raisons personnelles que Haddad Fateh, l’invité de l’Association des Kabyles du Canada, a annulé son déplacement à Montréal. Il ne  se produira pas au Théâtre Le Château le samedi 14 octobre 2017 comme cela a été annoncé il y a quelques jours. La déception des fans quant à elle est immense car le spectacle aurait été exceptionnel, sans doute, et durant lequel le public aurait pu avoir l’occasion de fredonner, et écouter les chefs-d’œuvre de cet humble artiste pour la première fois au Canada  .

Hadda Fateh est l’un des piliers de la chanson Kabyle. Il a su se construire lui-même et se faire une place avec un style unique et une voix envoûtante pouvant atteindre les notes les plus élevées sans aveulir ni le rythme ni la mélodie. Haddad Fateh, l’auteur de Tamaziɣt, Houria, Shahrazade, Helkaγ ay arfiq… a grandi à Tuvirett. Il était aussi enseignant de la langue française . Son premier album a été écrit en 1984, enregistré en 1993 et édité en 1996. Haddad Fateh croit à la qualité et la consistance de la production artistique et non à la quantité. C’est le manque de moyens, comme la plupart des artistes Kabyles, qui l’empêche de produire d’autres albums mais surtout son refus de prendre la médiocrité pour de la grandeur car il s’est toujours imposé de la diligence et de l’excellence dans son travail.

Les chansons de Haddad Fateh symbolisent la vie, la passion, l’abstrait et le concret. Elles sont un mélange de sonorités qui fondent en une seule unité d’où jaillit une force sublime compte tenu sa profondeur, sa spontanéité et son rythme mélodieux. Il parvient à dépeindre son dessein au point de le présenter tel un objet établi accessible à chacun. Il chante la joie avec tristesse et l’angoisse avec allégresse. C’est la belle tragédie que seul lui manie à sa guise.

Biographie :

Haddad Fateh est né en 1962 (date présumée) à Beni Ilmane willaya de M’Sila sous le nom  Addad Fateh.

Haddad Fateh est mon vrai nom. Mais l’histoire est plus compliquée que cela. Les Français l’ont transcrit sans «H». Il est alors devenu pour l’état civil Addad. Alors, moi, je me suis réapproprié le nom Haddad, le vrai, pour en faire un pseudonyme ou un nom d’artiste, a confié l’auteur de la fameuse chanson El hevssim, dans une entrevue au quotidien l’Expression.

Juste il a commencé à écrire des chansons dans les années 70, ses déboires ont émergé avec les médias arabo-algériens et les maisons de production. L’accès à la télévision et à la radio est barré pour ce jeune chanteur qui éprouve un grand respect pour tous ceux qui font « un travail sérieux et de recherche dans la chanson et la musique ».

L’Algérie, depuis toujours, est connue pour son retard et sa bureaucratie. Je suis allé à l’émission «Ichenayen uzekka: Les chanteurs de demain» dans les années 70, j’avais environ 17 ans à l’époque, un responsable m’avait dit : «Retourne au bled et ne revient qu’une fois les figues seront mûres.» En outre, les producteurs méprisaient les jeunes et ne s’intéressaient pas aux nouveaux artistes, a déclaré Haddad Fateh lors de son passage à l’émission de Tamurt Ntirga : le pays des rêves, en 2012, animée par Boudjema Refes sur Berbère Télévision.

Haddad Fateh a un attachement particulier pour Si Mohand Oumhand Ath Hamadouche, grand poète et philosophe kabyle, pour qui il a exprimé ces quelques mots d’affection et de reconnaissance suite à son décès : » c’est avec tes chansons que j’ai grandi que j’ai appris l’amour, le respect et le combat pour les droits des femmes ». Chérifa, Cherif Kheddam, Slimane Azem,Tahar Djaoute, Enrico Macias, Matoub Lounès, Medjahed Hamid, Hachemi Bellali, Idir sont parmi ses nombreux favoris aussi.

Boualem Afir.


1 Commentaire

  1. Je ne le connaissais pas, même depuis 1984. Né vers 1962, une date de transition, mais c’est comme même la faute des Français s’il manque un H à son prénom. sinon il serait né en 622 comme beaucoup.
    Je tiens à présenter ses excuses par défaut pour sa non présence au Canada, un bouleversement pour ses fans. D’ici le 14 octobre ça peut évoluer, c’est ce qu’on appelle se faire désirer?
    Moi aussi je connais un chanteur dont le prénom commence par un H et c’est pas son vrai prénom. Il s’est remis à chanter depuis quelques temps. Il s’était arrêter à la chanson après qu’on lui ai tiré dessus pour l’apeurer par une armée nationale populaire en 1998. Il s’appelle Hamid Toubal, moi aussi je peut faire de la pub si c’est validé.

    Nota Benêt: Il faut savoir que ceux (des lettrés kabyles) qui enregistraient les naissances faisaient volontairement des fautes pour que plus tard au moment des obligations militaires on ne vous retrouve pas tout de suite. Moi même, j’ai un prénom usuel, un papier et un pseudo (bob_ini). Bof, pour la vidéo et le mot: houria c’est du kabyle? C’est fou l’évolution: une victoire, mazette!?

Laisser un commentaire