Un chrétien kabyle condamné à un an de prison et 500 € d’amende

Il avait simplement évoqué sa foi chrétienne à un collègue de travail. La loi algérienne l’interdit. L’Algérie est une « république démocratique » au cas où la chose vous aurait échappé…

Chrétien, Ibouène Mohamed avait été condamné à un an de détention et à une amende de 500 euros pour avoir parlé de sa foi sur son lieu de travail.

Son église avait alors recruté un avocat et le jeune chrétien kabyle avait fait appel. Mais le 23 janvier dernier, la Cour de cassation a confirmé le verdict.

M. Ibouène, originaire de Kabylie travaillait pour une multinationale basée à Tindouf, une ville située au sud du pays. Au cours d’une conversation avec un collègue il en est venu à parler de Dieu et de la foi. C’est à la suite de cet échange que son collègue a porté plainte contre lui, l’accusant d’avoir essayé de le convertir au christianisme.

 

2 Commentaires

  1. Pourquoi donner à un koufar chrétien du travail, de l’argent, une maison, une voiture, et pourquoi à Noël ne pas donner en prime sa soeur ou sa fille ?
    C’est ainsi dans la nature des chrétiens de s’aimer les uns les autres là où les musulmans ne supportent qu’eux-mêmes à grand peine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*