Un vendredi… en 2013…

En ce vendredi 13, on a écouté, malgré soi, les imams des milliers de mosquées qui défigurent l’aspect kabyle de nos villages, dans leur prêche hebdomadaire du vendredi, diffusé à fortes décibels à travers de puissants haut-parleurs. 1.400 ans après, ils sont toujours à l’histoire de Abu Lahab (1) et sa femme, qui, après s’être saoulés, avaient allumé un feu au passage d’une manif !

C’est assez particulier : un dieu, Allah en l’occurrence, qui consacre, à travers Mahomet, toute une sourate, la 111 (2) de son livre, pour l’oncle de ce dernier, Abu Lahab qui avait compris l’imposture de son neveu qu’il traitait déjà de fou !

INOUÏ !!!

Iberraken Tahar & Allas DI TLELLI

Notes de renvoi :

(1)- Abū-Lahab : un des oncles de Mahomet et l’un des plus grands ennemis de l’Islam.

(2)- Sourate 111 : Al-Masad (Les Fibres) – 5 versets – Pré-hég. nº 6 :

« 1. Que périssent les deux mains d’Abū-Lahab(2) et que lui-même périsse. 2. Sa fortune ne lui sert à rien, ni ce qu’il a acquis. 3. Il sera brûlé dans un Feu plein de flammes, 4. de même sa femme, la porteuse de bois(3), 5. à son cou, une corde de fibres. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*