Une voilée impliquée dans un trafic de drogue dure

Il  n’est indiqué nulle part dans le Coran que la drogue, quelle qu’elle soit, ne serait pas hallal. Ainsi les bonnes musulmanes pratiquantes, voilées ou en burqa peuvent librement passer ce qu’elles veulent sans être fouillées. Il en est de même en France où les vigiles les laissent passer sans problème. Par contre ils nous demandent d’ouvrir veste, imperméable ou manteau pour vérifier que nous ne portons pas une Kalachnikov ou une ceinture bourrée d’explosifs. Le monde à l’envers !

Selon l’APS, les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont procédé cette semaine au niveau de la circonscription de Baraki à la saisie d’un (1) kg de cocaïne « pure » et à l’arrestation de quatre individus dont une femme pour « importation et trafic de drogues dures », a indiqué mardi à Alger le chef de sûreté de la circonscription de Baraki, le commissaire de police Khaled Mniî.

Le commissaire de police a ajouté dans une déclaration à la presse l’issue de la présentation des drogues saisies et des individus arrêtés que les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont pu mettre hors d’état de nuire ce groupe criminel  et ont saisi 1 kg de cocaïnes « pure ».

Ils ont également procédé à la saisie d’armes de sixième catégorie (épées et détonateurs électriques…) et deux véhicules utilisés par les malfaiteurs.

Il a souligné que les individus arrêtés, des repris de justice âgés entre 22 et 36 ans, ont été présentés devant les juridictions compétentes, précisant que le premier,  individu a été arrêté à Baraki et les trois autres à Alger centre.

Cette importante opération de saisie de cocaïne pure est la deuxième du genre au niveau de la capitale après celle déjà effectuée par les services de la sûreté et soldée par la saisie de 6kg de cocaïne pure.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*