Chronique

Djafar Khenane répond à Naima Salhi

Madame la députee, pardonne mon oubli d’accent sur le e, je n’ai que des points à mettre sur les i.

Bref, je ne sais pas si tu es folle, ou tu fais exprès pour faire parler de toi, mais tout ce qui sort de ta bouche a une odeur putride.

Tu as tenté de réécrire l’histoire avec une gomme, toi qui oses dire que les Arabes sont les premiers à habiter en Afrique du Nord. Tu as perdu la tête. Et pourtant tu attaches toujours cette tête avec un foulard. Comment as-tu fait pour la perdre ?

Ne t’en déplaise, nous, les Kabyles, comme l’attestent toutes les versions de l’histoire, nous sommes les autochtones. Toi et ton maudit peuple, vous n’êtes que des colons. Un peuple barbare, un Pac-Man des civilisations ; ce n’est pas pour rien que le grand Ibn Khaldoun avait écrit, comme un appel à la méfiance : « Voyez tous les pays que les Arabes ont conquis depuis les siècles les plus reculés : la civilisation en a disparu, ainsi que la population le sol même paraît avoir changé de nature. » Ton peuple est venu violer nos terres, et nous l’avions combattu. Akcil, le prince kabyle, a décapité Okaba, avant de pisser royalement sur son cadavre. C’est peut-être ce geste qui vous a donné goût à l’urine, une de vos boissons préférées.

Tu as la haine du Kabyle, car tu n’auras jamais le privilège de faire partie de ce noble peuple. Tu es, et tu resteras une enfant de buveurs de pisse de chamelle. Tu nous traites de terroristes ? Les terroristes, Madame, ce sont ceux qui ont assassiné sauvagement 127 jeunes kabyles en 2001. Et je tiens à rajouter que si les souverainistes étaient, comme tu affirmes bêtement, des terroristes, ton cas serait déjà réglé : ils seraient déjà venus chez toi t’étrangler avec cet infâme voile que tu portes sur ta tête vide. « Je vais tuer ma fille, si elle ose prononcer un mot en kabyle. » Tu vois, c’est toi qui es la terroriste. Si tu étais dans un pays de droit, les autorités t’enlèveraient ta fille. Mais bon, one two three !

Au final, que veux-tu que je te dise ? Tue-la ! Ça fera une de moins de ton espèce.

Merci quand même, merci de montrer au monde entier les raisons qui poussent la Kabylie à vouloir divorcer de l’Algérie.

Ps : À trop regarder l’abîme, l’abîme finit par te voir.
Ne tente pas le diable.

Djafer Khenane

14 juin 2018

About the author

Kamel

2 Comments

Click here to post a comment

  • Akcil, le prince kabyle, ceci est faux .
    Akcil, le prince CHAOUI.
    Quand on veut respecter l’histoire, il faut raconter des bobards?

    • azul fellawen , AKCIL ou koseila est un BRANES sanhadja est les sanhadja sont des nobles kabyles ,dans les AURES 90 pour cent de la population sont des branes (sanhadja,kottama ,zouagha ,zouaoua) et 10 pour cent zenetes melangés a quelques familles arabes et juives..le chaoui donné par les musulmans aux nomades du sahara ,KOSEILA un branes c’est un kabyle comme 80 pour cent des habitants et des 95 pour des wilya de l’EST…admittons qu’il est chaoui est un kabyle ,c’est un amazigh pourquoi vouloir diviser ?? ça s’appelle l’ignorance de l’histoire…Quant a tagherzult nakima LAGHLIMI est une gitane d’origine marocaine (sud) ,sa famille rejetée par le maroc ,refugiée en 1962 a annaba chez les kabyles , la ville fondée par aguellid zaoui ben ziri sanhadji ,c’est la ville du revolutionnaire SI ZAGHDOUD de la tribu ait-mohamed annaba , c’est la ville de jabu i…tout prés de nous, les kabyles tes seigneurs ont donné hassen el-annabi ,ont donné bennali et tous les grands de annaba ,d’algerie et du monde ,si cette refugiée viste SIDI MALAK ,elle apprendra que la grande de liste ,s’appelle lLA BATAILLE DES KABYLES….il y a plus de 30 millions de kabyles kabylophones ou daridjiphones la ou tu va tu les retrouves gitane apatride LAGHLIMI qui se trouve au sud du maroc ,est-ce que tu connais au moins la signification de LAGHLIMI , tu ne peut etre amazigh ,tu ne pas etre d’ascendance musulmane mais gitane….nassrem am awr tezret tafat ala tillis….tanemirt ar tufat.

Topics