Kabyles, foutez la paix aux Algériens !

Les Algériens ont toujours combattu les Kabyles. Ce n’était pas par haine du Kabyle, mais plutôt par amour de l’Algérie. Contrairement à ce que les Kabyles croient, l’Algérie est arabe. Tout individu normalement constitué peut le constater. En dehors de la Kabylie, c’est l’Arabie. Prétendre l’inverse, croire que l’Algérie est berbère, c’est comme affirmer que les USA appartiennent aux membres des Premières Nations (Les Amérindiens). L’histoire avance. L’identité est dynamique. Depuis la conquête de l’Afrique du Nord par les musulmans dans les années 700, ces derniers n’ont jamais cessé d’envoyer de grandes masses de populations arabes s’installer en Berbèrie. Pour reprendre les mots de De Gaulle, « la guerre, c’est la démographie ». À cette époque, il n’y avait pas une forte démographie en Afrique du Nord. Les Arabes ont très vite implanté des colonies. Les colonies arabes, le métissage, deux choses qui ont produit le cocktail du grand remplacement.

Durant toute l’histoire de l’Afrique du Nord, seule une petite population autochtone a réellement résisté contre les diverses invasions. Une population qui a fini par trouver refuge dans les montagnes de l’actuelle Kabylie. Le temps et l’isolation géographique ont induit cette population à se forger sa propre personnalité. Sa propre langue. Sa propre identité. Le peuple kabyle est né !

Aujourd’hui dans l’actuelle Algérie, depuis l’indépendance de ce pays, il n’y a eu existence que de deux pôles : un pôle kabyle et un pôle arabe. Il n’y a jamais eu de Berbères. Tout ce que les Kabyles ont nommé berbère n’était que l’œuvre de Kabyles. Les Kabyles qu’on appelait « berbéristes » se sont trompés dans leur démarche. Ils ont voulu imposer aux Algériens une identité qui n’était pas la leur. Les Algériens se disent Arabes. Pourquoi essayer de leur imposer une étiquette berbère ? Peut-être que ces derniers ont quelques traces d’ADN berbère, mais cela ne veut rien dire. Ce qui définit l’identité ce ne sont pas les gènes, mais le sentiment d’appartenance. Ce sentiment d’appartenance arabo-musulman qui a poussé les Chaouis à mépriser les Kabyles.

En finissant, je tiens à vous dire qu’il n’y a jamais eu de question berbère en Algérie, mais uniquement une question kabyle.

Rappelez-vous, à chaque fois que les Kabyles se faisaient massacrer, personne ne les a soutenus. Où étaient « les autres Berbères » lors de ces temps-là ?

Les « autres Berbères » ne voient pas les Kabyles comme des frères. Les Chaouis et les Mzabs, que vous appelez faussement Berbères, sont plus Arabes et plus musulmans que les Arabes. Un Mzab n’a pas le droit de parler à une femme, même si elle est de sa famille. Même l’état islamique n’a pas été aussi loin dans la connerie. Kateb Yacine, le seul Chaoui berbériste parlait en arabe. Et comme il l’a souvent expliqué, il a été endoctriné par des Kabyles. Même Matoub qui chantait « tamazight » a fini par comprendre et affirmer avec ferveur : « Avec eux, c’est l’incompatibilité totale ».

L’Algérie est arabe. La Kabylie est kabyle. C’est très simple.

Malheureusement, les Kabyles ont de tous temps été fascistes dans leur démarche. À l’image ces schizo-berbéristes, les Kabyles ont toujours essayé d’imposer leur identité à ensemble des Algériens. Une petite minorité « ethnique », 6 millions de personnes, qui veut imposer sa langue et sa culture à 40 millions d’Algériens qui se sentent Arabes et musulmans. Vous voyez où se situe le problème ? L’Algérie a voulu faire ce qu’il y a de logique à ses yeux : les assimiler, car ils sont la MINORITÉ.

Kabyles, foutez la paix aux Algériens ! Ils sont arabes et musulmans. Laissez-les vivre comme ils le souhaitent. Occupez-vous de votre Kabylie.

Djafar Khenane

105751475