jeu. Nov 15th, 2018

Karim Akouche et voix de femmes à Montréal le jeudi 7 juin

Montréal (Kabyles.com) — L’écrivain kabyle Karim Akouche donnera un récital exceptionnel, poétique et engagé, le jeudi 7 juin à partir de 19h30 à Montréal, au Centre Saint-Pierre, sis au 1212 rue Panet, à quelques pas de Radio-Canada (métro Beaudry). L’événement, intitulé « Karim Akouche et voix de femmes – Printemps de la laïcité et des libertés », est organisé conjointement par deux organismes québécois Pour les Droits des Femmes et le Rassemblement pour la Laïcité.

Karim Akouche, dont le dernier livre Lettre à un soldat d’Allah – Chroniques d’un monde désorienté (éd. L’Archipel et éd. Frantz Fanon) sera adapté et joué au théâtre au Festival d’Avignon du 6 au 29 juillet, sera entouré de plusieurs femmes artistes et militantes, telles que Nadia El-Mabrouk, Nabila Ben Youssef, Leila Lesbet, Nariman Derky et Andrée Yanacopoulo.

Il y sera question de la condition des femmes, de la laïcité, du multiculturalisme, de l’islamisme, des intégrismes, du voile et de la liberté.

Les réservations peuvent se faire sur Eventbrite.

Quelques mots sur les auteurs :

Karim Akouche est dramaturge, poète et romancier. Il a publié Toute femme est une étoile qui pleure (2013), J’épouserai le Petit Prince (2014), Allah au pays des enfants perdus (2016), Lettre à un soldat d’Allah (2018). Il a obtenu le grand prix « Lys Arts et Culture » à Montréal, le 28 mai 2018 pour son roman La religion de ma mère (2017) et pour ses apports aux arts et à la culture du Québec qu’il a dédié à Merzouk Touati, blogueur kabyle, condamné arbitrairement par le régime algérien à dix ans de prison pour espionnage au profit d’Israël et d’atteinte à la sécurité intérieure du pays.

Nadia El Mabrouk est professeur à l’université. Elle a publié plusieurs textes d’opinion sur la laïcité et le vivre-ensemble et elle tient une chronique mensuelle dans La Presse.  Elle est aussi co-auteur d’un chapitre dans le livre La face cachée du cours Éthique et culture religieuse (2016).

Nabila Ben Youssef est humoriste et comédienne. Elle a joué tout récemment au théâtre de La Licorne dans la pièce Comment je suis devenu musulman.

Leila Lesbet est militante laïque, membre fondatrice de PDF Québec.

Nariman Derky, est poète et traductrice. Sa première collection de poésie s’intitule Narinj publiée en arabe en Syrie (2016). Ses poèmes font partie d’une anthologie intitulée Kurdish voices from Rojava, publiée en 2017.

France Théôrêt est romancière, essayiste et poète (Prix Athanase-David 2012). On lui doit notamment Cruauté du jeu (2017), Les querelleurs (2018), Écrits au noir (2009).

Andrée Yanacopoulo est l’auteur de nombreux ouvrages dont Au nom du Père, du Fils et de Duplessis (1984), Pour les droits des femmes (2017) de même que Prendre acte (2013), une autobiographie.

Soyez nombreuses et nombreux à ce rendez-vous pour prêter oreille à ce récital exceptionnel, poétique et engagé en l’honneur des voix de femmes – Printemps de la laïcité et des libertés.

Boualem Afir

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *